Le RND appuie la candidature de Bouhadja à la présidence de l'APN

Publication: Mis à jour:
SAID BOUHADJA
Archives
Imprimer

Le secrétaire général du parti du Front de libération nationale (FLN), Djamel Ould Abbes, a affirmé dimanche à Alger que la décision du Rassemblement national démocratique (RND) d'appuyer le candidat de son parti à la présidence de l'Assemblée populaire nationale (APN) "permettra la consolidation du front qui soutient" le programme du président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

"Nous saluons la décision du secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND) d'appuyer le candidat du parti FLN à la présidence de l'APN, a déclaré M. Ould Abbes lors d'une conférence de presse à la fin de sa réunion avec les députés de son parti, estimant que celle-ci consolidera le front qui soutient le programme du président de la République".

Le parti du FLN avait proposé son député de la wilaya de Skikda, Said Bouhadja, à la présidence de l'APN.

Il a annoncé à cette occasion, la désignation de Bouhadja au bureau politique dans l'attente de la validation par le comité central de cette décision" et la désignation du député Tahar Khaoua coordonnateur entre le parti et la direction de l'APN.

Le président du groupe parlementaire du parti FLN sera connu mercredi prochain.

M. Ould Abbes a rappelé, à cet effet que 70% des députés FLN, au nombre de 161 dont 52 femmes, ont un niveau universitaire, 53 députés sont membres du comité central et 107 autres sont nouveaux (premier mandat).

Répondant aux questions des journalistes, M. Ould Abbes a indiqué que " la désignation du Premier ministre et des ministres relevait des prérogatives du président de la République", soulignant à ce titre, que "si le président de la République reconduit M. Sellal au poste du Premier ministre, le parti du Front de libération nationale (FLN) y sera favorable".

En revanche, le FLN " souhaitait la participation du Mouvement de la société pour la paix (MSP) au prochain gouvernement pour que la composition de ce dernier puisse être élargie et pour que nous puissions relever les défis ensemble", a soutenu M. Ould Abbes.

Dans un communiqué ayant sanctionné la réunion, les députés du Front de libération nationale (FLN) ont exprimé leur soutien au président de la République et à son programme afin de concrétiser les objectifs du développement global ainsi qu'au Secrétaire général du parti affirmant qu'ils respecteront ses décisions.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.