USFP: Les anti-Lachgar baissent les bras

Publication: Mis à jour:
LACHGAR
USFP
Imprimer

ÉLECTION - Driss Lachgar a été réélu dimanche à la tête de l’USFP. Rien de plus normal puisqu’il était unique candidat à sa propre succession. Il a recueilli 1.044 voix sur un total 1.202, soit 86,85% des suffrages.

Respect de l’issue du scrutin oblige, les anti-Lachgar, en l’occurrence les dix membres du bureau politique qui avaient dénoncé le recul qu’a connu le parti depuis qu’il est piloté par Driss Lachgar, ont fini par baisser les bras.

Pas de scission

Contacté par le HuffPost Maroc, Abdelkbir Tabih, membre du bureau politique, affirme que le débat est clos. Autrement dit, il ne faudra pas s’attendre à ce que le paysage politique voit la naissance d’un nouveau parti formé notamment par les 10 membres contestataires. Abdelkbir Tabih le dit clairement : "Nous ne sommes pas dans cette optique même si le congrès national qui s’est tenu ce week-end ne nous a pas donné raison", dit-il.

Interrogé sur l’éventualité des protestataires de démissionner du parti de la rose, Tabih assure ne pas disposer d’information. L’on sait toutefois que les anti-Lachgar attendent la réunion du Conseil national qui va arrêter la stratégie des cinq prochaines années et élire le nouveau bureau politique.

Lachgar confiant

Pour Driss Lachgar, les valeurs démocratiques de l’USFP se sont traduites par le score qu’il a obtenu. C’est ce qu’il a déclaré à l’issue de sa reconduction hier, dimanche. En dépit des critiques des membres du bureau politique, Lachar a estimé que ce congrès donne un nouveau départ pour les socialistes.

LIRE AUSSI: