Youssef Chahed appelle les gouverneurs à anticiper le déclenchement des protestations

Publication: Mis à jour:
YOUSSEF CHAHED
FETHI BELAID/AFP/Getty Images
Imprimer

Le chef du gouvernement Youssef Chahed a appelé les gouverneurs à intensifier le travail sur le terrain, à être à l’écoute des citoyens, à prendre connaissance de leurs préoccupations et à anticiper le déclenchement des protestations afin d’en atténuer les effets et d’éviter leur instrumentalisation.

Présidant dimanche matin la première session ordinaire 2017 de la conférence des gouverneurs à la caserne d’El Aouina, Youssef Chahed a souligné la nécessité d’asseoir une culture de dialogue dans le traitement des mouvements sociaux. Le gouverneur, a-t-il insisté, doit être considéré comme un représentant de l’autorité locale sur la base d’une politique de proximité avec les citoyens.

“Les protestations pacifiques qui ne provoquent pas le blocage des routes et ne constituent pas une entrave pour l’exploitation des sites de production, ne posent pas problème”, a affirmé Youssef Chahed, rappelant les mesures prises par le gouvernement afin d’impulser l’emploi dans les différentes régions du pays dont le programme “Contrat de la dignité” et le mécanisme Micro finance pour les jeunes promoteurs.

Il s’agit également, a indiqué, le chef du gouvernement de capitaliser sur les indicateurs positifs réalisés; s’agissant notamment de la reprise économique au niveau de la production, des exportations et de l’investissement extérieur. Il y a donc lieu, a-t-il ajouté, d’accélérer la réalisation des projets bloqués dans les régions pour atteindre des paliers supérieurs de croissance et un meilleur taux d’emploi.

Le taux de croissance enregistré durant le premier trimestre de l’année en cours avoisinant 0,9% a permis, jusqu’ici, la création de 15 mille emplois, a précisé le chef du gouvernement.

Youssef Chahed a mis l’accent, à cet égard, sur le rôle dévolu au gouverneur en tant que représentant de l’autorité décentralisée et régionale et en matière de concrétisation des programmes du gouvernement, de l’impulsion du développement dans les régions et de la création des emplois additionnels.

Selon Chahed, il conviendrait également de s’en tenir aux priorités définies dans le Document de Carthage; s’agissant de la lutte contre le terrorisme, de l’impulsion du développement et des emplois et de la protection de l’environnement.

Sur un autre plan, Youssef Chahed a appelé les gouverneurs à entretenir de bonnes relations avec les organisations nationales et les composantes de la société civile à travers l’organisation de réunions périodiques tout en prenant en considération leurs recommandations et leurs observations.

Evoquant les élections municipales prévues le 17 décembre 2017, Chahed a indiqué que cette échéance sera une étape décisive dans le processus de transition démocratique en Tunisie devant conférer une nouvelle dynamique aux niveaux régional et local et instaurer une nouvelle relation entre le gouverneur et le conseil municipal.

A l’ordre du jour de la conférence des gouverneurs, une intervention du ministre de l’intérieur, Hédi Majdoub sur la situation sécuritaire générale dans le pays et les préparatifs pour les prochaines élections. Le ministre du développement, de l’investissement et de la coopération internationale, Fadhel Abdelkefi donnera un aperçu sur le développement dans les régions. Et le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’industrie et du commerce, Fayçal Hefiane évoquera les préparatifs pour le mois de ramadan.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.