Trump a délivré un message d'"amour" et d'"amitié" à l'islam... un discours bien éloigné de celui de sa campagne

Publication: Mis à jour:
Imprimer

INTERNATIONAL - Un revirement total. Pendant la longue année qu'aura duré la campagne victorieuse de Donald Trump pour remporter la Maison Blanche, le milliardaire s'en est très régulièrement pris à l'islam et aux musulmans. Amalgames, promesses de mesures radicales, attaques directes contre la religion... le désormais président des États-Unis n'a rien épargné à la communauté musulmane.

Peu après son entrée en fonctions, le président Donald Trump a aussi signé un décret -actuellement bloqué par la justice- visant à fermer temporairement les frontières aux ressortissants de six pays majoritairement musulmans. Une liste qui a déclenché une polémique internationale... et dans laquelle ne figurait pas l'Arabie saoudite.

Six mois après son arrivée au pouvoir, c'est justement en Arabie Saoudite, "au cœur du monde musulman et dans le pays qui abrite les deux lieux sacrés de la foi islamique" comme il l'a souligné ce dimanche 21 mai dans un discours très attendu, que Donald Trump a décidé de se rendre pour son premier voyage officiel. L'objectif? "Transmettre un message d'amitié, d'amour et d'espoir" aux pays de l'islam. Un discours qui change donc du tout au tout, comme le montre cette vidéo du HuffPost France en tête d'article.

Reste à savoir si les innombrables attaques de l'homme d'affaires auront été effacées par ce discours de Ryad, prononcé face aux leaders d'une quarantaine de pays musulmans...

LIRE AUSSI: Coup d'envoi à Riyad des travaux du Sommet Islamo-arabo-américain