Ryad et Washington signent des accords de plus de 380 milliards de dollars

Publication: Mis à jour:
DONALD TRUMP
Saudi Arabia's King Salman bin Abdulaziz Al Saud (R) and U.S. President Donald Trump sign a joint security agreement at the Royal Court in Riyadh, Saudi Arabia May 20, 2017. REUTERS/Jonathan Ernst | Jonathan Ernst / Reuters
Imprimer

INTERNATIONAL - L'Arabie saoudite et les Etats-Unis ont signé ce samedi des accords d'une valeur de plus de 380 milliards de dollars, au premier jour de la visite du président américain Donald Trump à Ryad.

"Les deux pays ont signé une série d'accords couvrant les dix prochaines années (...). La valeur des investissements dépasse les 380 milliards de dollars", a annoncé le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel Al-Jubeir, lors d'une conférence de presse à l'issue des travaux du Sommet américo-saoudien qu'ont présidé le Roi Salmane Ibn Abdelaziz et le président Trump. Les accords signés couvrent des domaines aussi divers que le commerce, la défense, la pétrochimie, les énergies et le transport aérien.

Contrats d'armements d'une valeur de 110 milliards de dollars

Un responsable de la Maison Blanche a évoqué, plus tôt, des contrats de vente d'armements d'une valeur de 110 milliards de dollars à l'Arabie saoudite.

Selon l'AFP, qui cite un responsable de la Maison blanche, "les équipements de défense visent à soutenir "la sécurité à long terme" de l'Arabie et de la région du Golfe "face aux menaces iraniennes"".

Dans le domaine de l'énergie, Aramco, le géant pétrolier saoudien, a indiqué avoir conclu "des accords de 50 milliards de dollars" avec de grandes compagnies américaines.

Il s'agit du premier voyage à l'étranger de Donald Trump depuis son élection. Ce dernier était accompagné de son épouse Mélania Trump. Après l'Arabie Saoudite, le président américain se rendra en Israël, en Palestine, au Vatican, à Bruxelles et en Sicile pour le sommet de l'Otan.

LIRE AUSSI: Pourquoi Trump a choisi l'Arabie saoudite pour son premier déplacement à l'étranger