CNAS: plus de 90% des prescriptions médicales traitées proviennent de médecins généralistes

Publication: Mis à jour:
DOCTORS
Photo d'illustration | Buero Monaco via Getty Images
Imprimer

Plus de 90 % des prescriptions médicales traitées par la Caisse nationale d’assurance sociale (CNAS) proviennent de médecins généralistes, a fait savoir samedi à Oran le Directeur général de la CNAS, Hassan Tidjani Hadam.

"Plus de 90 % des prescriptions médicales traitées par la CNAS émanent de médecins généralistes et le reste des différentes spécialistes", a souligné le DG de la CNAS, dans une déclaration à l’APS en marge de la deuxième et dernière journée du 5ème congrès national et le 3ème congrès maghrébin sur la médecine générale/médecine de famille.

Il a estimé que "dans un système cohérent de soin, le généraliste est un médecin de famille. Considéré en tant que médecin référent, il doit être le premier à être consulter et celui qui doit orienter vers les spécialistes".

Pour le responsable, l’accès direct aux spécialistes par les patients, en l’occurrence, les assurés sociaux, constitue une forme de désorganisation du système, mis à part quelques spécialités médicales, telles que la gynécologie, la psychiatrie et l’ophtalmologie.

"Partant du fait que les médecins généralistes traitent la grande partie des prescriptions médicales, nous avons initié le conventionnement du médecin traitant dans le cadre d’une stratégie visant le développement de la prise en charge médicale au profit des assurés", a-t-il ajouté, assurant que les médecins généralistes sont au cœur des préoccupations.

Ils sont considérés comme "le point focal" dans cette stratégie, en vue notamment d'une meilleure prise en charge médicale des assurés atteints de maladies chroniques, a dit M. Hadam.

Initiée par la Société algérienne de la médecine générale, ce congrès regroupant des professionnels de la santé nationaux et étrangers traite de plusieurs sujets ayant trait au thème principal : "Les 12 compétences professionnelles reconnues par la médecine générale".

Cette rencontre de deux jours sera sanctionnée par des recommandations, selon ses organisateurs.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.