Aziz Akhannouch trace une nouvelle feuille de route pour le RNI

Publication: Mis à jour:
18620209_1386896111389276_5717076711307756375_N
RNI
Imprimer

CHANGEMENT - C’est dans une salle archicomble que le Rassemblement national des indépendants (RNI) a ouvert son 6e congrès national ce vendredi à El Jadida. Même le chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani, a fait le déplacement. À ses côtés, Mohamed Sajid, chef de file de l'Union constitutionnelle et Nabil Benbadellah, secrétaire général du PPS. Une manière de faire taire les mauvaises langues qui doutent de la cohésion de la majorité gouvernementale. Le président du RNI, Aziz Akhannouch, l'a clairement souligné: "Nous avons oeuvré pour la formation d'un gouvernement fort, cohérent et efficient", a t-il dit. Il n'a pas non plus manqué de défendre le programme gouvernemental qu'il a qualifié d'homogène en dépit des différences idéologiques des partis formant la majorité.

Nouveau départ

Ce rendez-vous marque un nouveau départ pour le RNI. Un renouveau ponctué par la présentation des statuts du parti à l’ensemble des militants. Les textes doivent être adoptés lors de ce congrès. Selon Akhannouch, les structures du parti lui permettent aujourd’hui d’accomplir régulièrement ses missions aussi bien en milieu rural qu’urbain.

La nouvelle feuille de route du parti prône en fait la proximité. Aziz Akhannouch a été on ne peut plus clair : "Il faut que ce parti soit proche de tous les Marocains, de leurs problèmes et besoins", dit-il. Il compte surtout sur les coordinateurs régionaux pour renforcer la présence du parti. Ces représentants du RNI sont appelés à adopter une charte d’efficience avec des objectifs précis, dans le but de consacrer la démocratie participative, explique Akhannouch.

Du sang neuf

Le RNI a injecté du sang neuf dans ses structures. En effet, 12 organisations régionales pour les femmes et 12 autres accueillant les jeunes ont été créées. Aziz Akhannouch compte beaucoup sur ces nouvelles structures pour "encadrer et communiquer avec les citoyens". Il veut faire de la proximité un code de conduite. Les élus Rnistes sont appelés à donner l’exemple. "Ils doivent plancher sur des programmes réalistes, destinés à améliorer les conditions de vie des citoyens", ajoute Akhannouch.

Le patron du RNI a exhorté les parlementaires de son parti, à faire preuve d’assiduité et à être une force de proposition législative. Il veut donner aux Marocains "l’image d’un parti qui travaille toute l’année, qui rassemble les compétences. Un parti indépendant dans son pouvoir de décision, et qui ne complète pas les majorités".

LIRE AUSSI: