L'ambassadeur du Maroc convoqué, l'Algérie veut des excuses

Publication: Mis à jour:
MAE
Archives
Imprimer

L'Algérie veut des excuses marocaines quant aux agissements inacceptables de sa délégation aux Caraïbes à l'égard d'un jeune diplomate algérien. L’Algérie a également informé le secrétaire général de l'ONU des détails de ce fâcheux incident dont peuvent témoigner les délégations présentes.

Ces requêtes algériennes ont été transmises ce matin à l'ambassadeur du royaume du Maroc, Lahcène Adlekhalek, convoqué, samedi au ministère des Affaires étrangères où il a été reçu par le ministre des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, a indiqué un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

M. Messahel a fait part à l’ambassadeur du Maroc des "vives protestations" de l’Algérie suite au "harcèlement" de la part de membres de la délégation marocaine, dont a été victime une jeune diplomate, membre de la délégation algérienne au séminaire du Comité des Nation unies sur la décolonisation, qui s’est tenu à Saint-Vicent-les-Grenadines, du 16 au 18 mai 2017, a assuré la même source.

"Ces provocations contre la diplomate algérienne ont amené les autorités de Saint-Vincent et les Grenadines à lui assurer une protection personnelle rapprochée", a soutenu le communiqué du MAE.

LIRE AUSSI: Agression d'un diplomate marocain aux Caraïbes: "une pièce de théâtre de bas niveau", selon le MAE

M. Messahel a signifié au diplomate marocain le caractère "inacceptable d’un tel comportement contraire aux règles élémentaires de bienséance et attentant à la courtoisie et aux us et coutumes diplomatiques".

Le ministre a soutenu que les éléments d’information relatifs à ce "fâcheux incident" en possession de la partie algérienne et vérifiables autant auprès des organisateurs et que des participants au séminaire, confirment les "agissements des membres de la délégation marocaine, en ajoutant que les détails de ces faits ont été portés à la connaissance du Secrétaire Général de l’ONU".

Il a, à cet égard, indiqué à l’ambassadeur que "l’Algérie était en attente des excuses de la part du Maroc".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.