Un mariage forcé marocain empêché par la police catalane

Publication: Mis à jour:
WEDDING
shutterstock
Imprimer

FAITS DIVERS - La police catalane a empêché le mariage forcé d'une jeune fille espagnole de 19 ans, née au Maroc, avec un homme de 33 ans, également marocain. L'union devait être officiellement scellée le 20 mai prochain, dans la commune de Vilanova i la Geltrú, dans la région de Barcelone.

Le couple devait se rendre après le mariage en France, précisent les Mossos d'Esquadra dans un communiqué diffusé jeudi soir.

Selon le département de police catalane, un premier mariage "coutumier" avait été conclu en août 2016 au Maroc, lorsque la famille de la jeune fille s'était rendue en voyage à Nador, sa ville natale au Maroc.

Les parents, de nationalité espagnole, avait menacé leur fille de ne pas la laisser revenir en Espagne, en cas de refus. Une autre date avait été alors fixée en Espagne pour conclure cette fois le mariage civil. Entre temps, le couple n'a eu que "des contacts téléphoniques", affirme la police catalane.

Vu que la date fixée s'approchait, la jeune fille a pris la fuite de son domicile familial à Vilanova i la Geltrú, accompagnée de sa soeur de 16 ans. Ensemble, elles se sont rendues dans un centre d'accueil pour enfants et adolescents à Barcelone et ont dénoncé les faits.

Les parents, qui font actuellement l'objet d'une enquête, sont accusés de mariage forcé et de violence domestique. Ils risquent des peines allant de six mois à trois ans et demi de prison.

LIRE AUSSI: