Le cannabis sert à bien d'autres choses que fumer en Afrique du Sud

Publication: Mis à jour:
Imprimer

En Afrique du Sud, le chanvre et le cannabis servent désormais à faire… des briques. Et pas de panique, les personnes en contact avec le matériel de construction écoresponsable ne finissent pas « gelées » du tout.

Depuis que le pays a légalisé la marijuana, l’usage de la substance a explosé. L’entrepreneur dans la vidéo ci-dessus confie l’utiliser dans l’élaboration de briques - avec de la chaux comme agent liant -, pour faire des vêtements ainsi que de l’huile.

Selon lui, les chandails de cannabis seraient trois fois plus durables que ceux en coton. « C’est [en plus] organique – moins de pesticides sont utilisés sur les fibres que vous portez – et ça demande moins d’eau que le coton. C’est biodégradable ».

L’avantage du cannabis, c’est qu’il pousse très rapidement. Quatre mois suffisent généralement pour obtenir un plant à maturité.

« Si j’avais reçu un centime à chaque fois que quelqu’un m’a demandé : ‘Est-ce que je peux fumer votre polo?’ Alors je vivrais dans un château de cannabis au sommet d’une colline depuis longtemps », raconte le spécialiste des dérivés de la mari.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.