Le réseau "NADA" lance un programme de prévention contre le travail des enfants

Publication: Mis à jour:
CHILDR WORK ILLEGAL
digicomphoto via Getty Images
Imprimer

Le réseau algérien pour la défense des droits de l'enfant "NADA" a lancé mercredi 17 mai à Alger un programme de sensibilisation et de prévention contre le travail des enfants dans le marché informel.

Élaboré au profit des enfants, "ce programme de sensibilisation d'une année qui concernera, en premier lieu, cinq wilayas pilotes dont Alger, Blida et Tizi-Ouzou", vise à prévenir contre le travail des enfants dans le marché informel et à accompagner certains cas recensés notamment dans les domaines agricole, commercial et du bâtiment, a indiqué le président du réseau NADA, Abderrahmane Arar, lors d'une rencontre.

Ce programme englobe des sessions de formation au profit des parents, animées par des formateurs relevant du réseau NADA, en coordination avec des associations activant de le domaine de la protection de l'enfant. Abderrahmane Arar a précisé que le réseau a reçu plusieurs appels téléphoniques sur le numéro vert (30 33) et "160 dossiers de demande d'aide et d'accompagnement formulées par des parents, dont les enfants ont été agressés ou exploités dans le marché informel, ou étaient en situation de danger moral".

M. Arar a fait état d'une "faible" application des lois internationales de protection de l'enfant, ce qui implique la prise de mesures pour intervenir et trouver des solutions idoines afin d'éviter l'exploitation des enfants dans le marché informel du travail.

Il a appelé, en outre, à la création d'un "mécanisme spécialisé dans le contrôle du travail des enfants dans le marché informel et la réalisation d'un recensement national des cas d'enfants exploités dans le marché informel, en fournissant des données exhaustives sur la situation, afin de définir des plans d'action destinés à lutter contre ce phénomène".

Le coordinateur du programme du réseau NADA, Mezghiche Lyes a indiqué que plus de 1.500 enfants "bénéficieront de ce programme, en plus des parents, afin de les inciter à la nécessité de protéger leurs enfants contre ce phénomène.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.