Les dépenses de l'Internet mobile et les demandes de portabilité ont augmenté au Maroc

Publication: Mis à jour:
MOBILE
oatawa via Getty Images
Imprimer

Le parc des abonnés Internet, fixe et mobile, au Maroc a atteint près de 18,3 millions à fin mars 2017, en hausse annuelle de 26%, indique le bilan du premier trimestre 2017 publié par l’Agence nationale de la réglementation des télécommunications (ANRT).

Le nombre d’abonnés de l’Internet mobile est de 16,97 millions, en hausse de 27,5% sur une année. Si Le revenu moyen par client Internet est resté presque stable celui de l’Internet mobile a enregistré une hausse de 12%, indique l’ANRT. Le rapport livre, pour la première fois, des chiffres sur la potabilité des numéros fixes et mobiles, instaurée depuis 2011.

Le parc global de la téléphonie mobile au Maroc a atteint 41,785 millions abonnés à la fin mars 2017, contre 42,064 millions à la même période de 2016, en légère baisse annuelle de 0,66%, et un taux de pénétration de plus de 123%, selon le bilan de l’ANRT. A la même période, les parts de marché des trois opérateurs sont: Itissalat Al Maghrib (IAM) 43,90%, Médi Telecom 33,71%, et Wana Corporate 22,39%.

Le parc prépayé représente 38,686 millions d’abonnés, contre 3,099 pour le post payé. L’opérateur IAM détient 55,51% du parc post payé et 42,97% du prépayé, contre 27,62% et 34,20% pour Médi Telecom, et 16,87% et 22,83% pour Wana Corporate.

Le trafic de voix est en baisse passant de 14,280 milliards de minutes au 1er trimestre 2016, à 13,649 milliards de minutes au 1er trimestre 2017. Durant la même période de comparaison, le nombre de SMS a également baissé passant 2,372 à 1,563 milliards d’unités. Quant au revenu moyen par minute de communication mobile (ARPM), il est resté stable sur une année à 0,22 en DHHT/minute, précise le document du régulateur marocain.

A fin mars 2017, le parc global de l’Internet au Maroc a atteint 18,256 millions contre 14,480 à la même période en 2016, soit une hausse annuelle de 26%. L’Internet Mobile représente 16,971 millions, soit 92,96%, du parc global des abonnés Internet, contre 1,268 millions d’abonnés, soit 6,94%, pour l’ADSL (Internet fixe).

Le marché global de l’Internet au Maroc est détenu à : 51,20% par IAM, 24,89% par Médi Telecom, et 23,91% par 23,91%. Dans l’ADSL, IAM détient 99,98% des abonnements Internet. Dans l’Internet mobile, IAM détient une part de marché de 47,51%, contre 26,78% pour Médi Telecom, et 25,71% pour Wana Corporate.

En terme de débits de connexion ADSL, l’accès à 4 Mbits/s représente 80,14% des abonnements, contre 11,11% pour le 8 Mbits/s, et 7,89% pour le débit 12 Mbps. Les débits 2 Mbps et inférieurs, représentent une part négligeable de 0,05%, selon les chiffres de l’ANRT.

Hausse des demandes de portabilité mobile et fixe

A la fin du 1er trimestre 2017, les "abonnements "Voix+Data" totalisent 16.425.388 soit 96,79% du parc Internet mobile au Maroc, contre 545.350 souscription pour "Data Only".

Par rapport à la même période 2016, le nombre d’abonnements "Data Only" a baissé d’environ 218.000 unités, soit -28,53% sur une année. "Le parc Internet mobile de type "Voix+Data" a connu une hausse trimestrielle de 7,9% et annuelle de 30,92%, soit une croissance nette de près de 3,87 millions sur une année" (passant de 12,546 à 16,425 millions d’abonnés), explique le rapport de l’ANRT.

Quant à la facture moyenne mensuelle par client Internet (fixe et mobile) elle a atteint 25 DHHT/mois/client à la fin du 1er trimestre 2017, contre 24 DHHT/mois/client à la même période de 2016. Pour l’ADSL, facture moyenne mensuelle a atteint 100 DHHT/mois/client (hors abonnement téléphonique), contre 98 DHHT/mois/client au 1er trimestre de 2016. Pour l’Internet mobile, le revenu moyen est de 19 DHHT/mois/client, contre 17 DHHT/mois/client à la même période de 2016.

Par ailleurs, et pour la première, l’ANRT donne les chiffres des demandes de changements d’opérateurs pour les numéros fixe et mobiles. Le flux demandes de portabilité échangées entre les trois opérateurs pour les numéros fixes, au 1er trimestre 2017, a atteint 23.854 demandes (contre 22.884 au 4e trimestre 2016), dont 19.612 "pour lesquelles la portabilité a été effective" (contre 19.294 au 4e trimestre 2016).

Dans le mobile, les flux de demandes de portabilité sont largement plus importants. Ainsi, au 1er trimestre 2017 quelques 403.159 demandes ont été introduites dont 317.011 demandes abouties. Au 4e trimestre 2016, le nombre de demandes de portabilité formulées était de 367.801 pour 287.848 demandes effectives.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.