La PCH élue membre de l'Association africaine des Centrales d'achats de médicaments essentiels

Publication: Mis à jour:
A
DR
Imprimer

La Pharmacie centrale des Hôpitaux (PCH) a été officiellement élue, mardi soir à Alger, comme membre de l’Association africaine des Centrales d’achats de médicaments essentiels (ACAME), selon l'APS.

La décision d’adhésion a été annoncée par le président de l’Inter-Ordre des pharmaciens africains (IOPA) au terme de la 18ème édition du Forum Pharmaceutique international, Dr Koundé Kpeto, précisant que celle-ci a été prise avant même que ne se réunissent les pays africains membres de cette structure régionale, comme cela est de tradition.

Cette mesure est de nature à augurer de nouvelles perspectives pour le développement de l’industrie pharmaceutique algérienne, se sont accordé à soutenir de nombreux intervenants et acteurs du secteur pharmaceutique nationale, au moment où l’Algérie a l’ambition de faire du marché africain l’un des réceptacles essentiels de sa production en produits pharmaceutiques.

Outre cette décision favorablement accueillie par les responsables du secteur de la santé, les participants à ce forum ont adopté des recommandations, en priorité celle de faire un plaidoyer auprès de l’Union africaine (UA) pour l’adhésion des pharmaciens du continent en tant qu’association spécialisée auprès de la Commission des Affaires sociales de l’Union.

En outre, les pharmaciens réunis au sein de l’IOPA, de l’ACAME, de l’Intersyndicale des Pharmaciens d’Afrique (ISPHARMA) et de la réunion des Directeurs de la Pharmacie et du Médicament (DPM) ont recommandé de soutenir la création de l’Agence africaine du médicament et ce, pour l’harmonisation de la sécurisation du médicament et des produits de santé.

De même qu’ils se sont résolus à veiller à la création, dans tous les pays, d’un mécanisme de couverture santé universelle avec l’implication des pharmaciens, de promouvoir la coopération Sud-Sud pour le développement de l’industrie pharmaceutique du continent, ainsi que le renforcement des capacités des DPM subsahariens par la formation de ressources humaines.

Les animateurs du forum se sont également engagés à mobiliser les pharmaciens africains dans la lutte contre l'antibio-résistance, à travers le respect des bonnes pratiques de délivrance des antibiotiques et la sensibilisation sur la bonne utilisation des médicaments.

Il a aussi été question de réaffirmer le monopole pharmaceutique pour l’intérêt de la santé publique ainsi que de la mise en place de comités nationaux de lutte contre les faux médicaments, tout en veillant à leur fonctionnement.

La clôture de cette rencontre a été, par ailleurs, marquée par la remise de la Médaille du mérite de la pharmacie africaine à des noms de cette discipline, à l’instar des Dr Houari Abed et Mohamed Benslimane Mansouri d’Algérie et à d’autres issus de nombreux Etats africains, et ce, en reconnaissance à leur parcours professionnels distingués.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.