Tunisie: Le déficit commercial dépasse les 5000 MDT au terme du mois d'avril 2017

Publication: Mis à jour:
EXPORT TUNISIA
FETHI BELAID/AFP/Getty Images
Imprimer

Après les signes réconfortants de la reprise de croissance et de la contraction du taux de chômage, l’Institut National de la Statistique a publié mardi l’évolution des échanges commerciaux avec l’extérieur. Le déficit commercial s’est aggravé pour dépasser les 5000 MDT au cours des quatre premiers mois de l’année en cours, contre 4045.1 MD une année auparavant. Le taux de couverture des importations par les exportations s’est établi à 66.4%, perdant ainsi 3,6 points.

Une reprise des exportations a été enregistrée au cours de la même période de référence avec un volume total de 10201.0 MD, soit en hausse de 8% contre une baisse de 2,9% enregistrée au terme du mois d’avril 2017. La hausse des exportations revient essentiellement à la reprise du secteur agricole et des industries agroalimentaires avec une reprise de 9,6%.

Les exportations de dattes ont augmenté de près de 25% par rapport à la même période de l’année antérieure pour atteindre 263.9 MD. Une nette amélioration des exportations dans les autres secteurs industriels a été également observée notamment dans le secteur des industries mécaniques et électriques et le secteur du textile-habillement. Un repli des exportations des produits énergétiques et du phosphate, mines et dérivés se poursuit dès lors avec une décroissance respective de 18,2% et de 30,3%.

"Pour les importations, nos achats ont atteint la valeur de 15352.3 MD contre 13488.9 MD durant la même période de l’année 2016 enregistrant ainsi une décélération du rythme de croissance qui atteint le taux de 13.8% contre 20.3% durant le premier trimestre de 2017 et 1.4% durant la même période de l’année 2016", note le bulletin de l’INS.

Les importations de l’énergie et essentiellement du pétrole brut poursuivent leur ascension. Idem pour les achats de produits alimentaires de base et des produits agricoles, lesquels ont augmenté de plus de 22%.

Un déficit commercial de 1260.3 MD avec la Chine et de 637.1 MD avec la Turquie

Au niveau de la répartition géographique, le solde de la balance commerciale enregistre un déficit avec certains pays, tels que l’Italie (-784.0MD), l’Algérie (-69.6MD), la Chine (-1260.3MD), la Russie (-464.8 MD) et la Turquie (-637.1 MD). En revanche, le solde de la balance commerciale a enregistré un excédent avec d’autres pays principalement avec la France de 866.4 MD, le Royaume Uni de 65.1MD et la Libye de 237.4MD.

Pour rationaliser le volume des importations abusives, le gouvernement semble converger vers une solution tarifaire. "Le ministère du commerce étudie actuellement la possibilité d’instaurer des mesures tarifaires sur l’importation des produits de consommation non essentiels", a affirmé Khaled Ben Abdallah, Directeur Général du Commerce Extérieur dans un entretien accordé à l’agence TAP.

Le gouvernement ne semble pas opter pour l’application de la clause de sauvegarde prévue dans le cadre de l’accord de l’OMC. Pour M. Ben Abdallah "ce mécanisme est lourd car il touche à la crédibilité et à l’image du pays".

La Tunisie serait-elle plus libérale que les pays de l’Union Européenne et les Etats Unis? La Commission Européenne a mis en œuvre en 2002 la clause de sauvegarde pour protéger le secteur de l’acier. En mai 2005, les Etats Unis ont décidé d’imposer à la Chine des sauvegardes sur le textile afin de limiter l’importation des vêtements et de textiles Chinois qui a porté préjudice à la leur production nationale.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.