Déchets spéciaux et spéciaux dangereux à Oran: production annuelle plus de 200.000 tonnes

Publication: Mis à jour:
A
DR
Imprimer

Une étude du plan de gestion de déchets spéciaux (DS) et déchets spéciaux dangereux (DSD) de la wilaya d’Oran a présenté, lors d’une journée d’étude mercredi, un "diagnostic alarmant" sur une production annuelle plus de 200.000 tonnes de DS et DSD et l’absence de structures pour les traiter, rapporte l'APS.

"Le diagnostic est alarmant", a mis en garde Toufik Sarmouk, directeur du Cabinet d'études environnementales et risques industriels, qui a réalisé le plan de gestion.

Il a averti que le volume des DS et DSD est appelé à croître avec le processus d’industrialisation que connaît la wilaya d’Oran.

Les prévisions portent sur une production moyenne de déchets industriels DS et DSD de l’ordre de 134.600 tonnes par an à l’horizon 2025, dont plus de 4.000 tonnes de classe "S" et 130.600 tonnes de classe "SD".

"Avec l’absence d’incinérateurs, des CET de classe 1, destinés à l'enfouissement des DS et les DSD et des filiales de traitement spécialisées, une partie de ces déchets se retrouve dans les décharges, les centres d’enfouissement technique et les réseaux d’assainissement", a déploré M. Sarmouk, estimant que "la non-prise en charge de ces déchets selon les normes requises engendre des risques de contamination de l’air, du sol et de l’eau ayant des répercussions sur la santé de la population".

Face à cette situation, les différents intervenants lors de cette journée d’études, dont des directeurs locaux de plusieurs secteurs concernés, ont appelé à l’adoption de mesures dans les plus brefs délais pour y remédier.

La directrice de l’EPIC "CET" d’Oran, Chellal Dalila, a appelé à l’adoption d’un plan d’urgence pour prendre en charge le problème des déchets spéciaux et spéciaux dangereux, dont une partie aboutit dans les centres d'enfouissement technique.

Le volume des DS et DSD est estimé à 200.000 tonnes par an à Oran, soit 50% du volume des déchets ménagers assimilés, estimé à 400.000 tonnes par an dans la wilaya.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.