Déterminé, Chafik Sarsar présentera mercredi sa démission définitive de l'ISIE

Publication: Mis à jour:
SARSAR
The President of the Tunisian Independent High Authority for the Elections, Mohammed Chafik Sarsar answers AFP journalists' questions during an interview on April 26, 2016 in Tunis. There is a consensus to organise municipal elections in March 2017, Sarsar said. / AFP / FETHI BELAID (Photo credit should read FETHI BELAID/AFP/Getty Images) | FETHI BELAID/AFP/Getty Images
Imprimer

Intervenu sur les ondes d'Express Fm, le président de l’Instance supérieure indépendante des élections (ISIE), Chafik Sarsar, a annoncé qu’il présentera demain mercredi 17 mai 2017, sa démission définitive de la présidence de l’ISIE.

Il a affirmé, par ailleurs, à Mosaique Fm que les deux autres membres de l'Instance à savoir Lamia Zargouni et Mourad Mouelhi présenteront à leur tour leur démission officielle. "La démission n’est pas collective. Les raisons en sont différentes “, a tenu à préciser, à la TAP, Lamia Zarghouni.

”L’interférence entre la mission du Conseil de l’Instance et la direction exécutive et les pressions exercées sur les directeurs exécutifs sont les principales raisons de ma décision", a-t-elle dit.

Initialement prévue lundi 15 mai 2017, une réunion du Conseil de l’Instance supérieure indépendante pour les élections a été annulée faute de quorum. La majorité des membres du Conseil n’ont pas répondu présents à cette réunion. "La plupart des membres de l’ISIE se sont absentés de la réunion, qui devait avoir lieu hier, portant sur la charte de travail au sein de l’Instance," a fait savoir Sarsar à Express Fm. Au cas où la réunion du Conseil de l’Instance ne parviendrait pas à se tenir, la démission sera présentée dans la journée à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), a-t-il ajouté.

Zargouni a également estimé préférable d’impliquer la société civile dans le processus de recrutement au sein de l’ISIE en prévision des élections municipales.

"Le renoncement du président et des deux membres de l’Instance supérieure indépendante des élections (ISIE) à leur démission est tributaire du respect de cette charte du travail “, avait déclaré Zargouni.

Ce document devrait régir les rapports entre les membres de l’Instance d’une part et entre ces derniers et l’administration d’autre part “, avait-elle expliqué à l’agence TAP.

”La charte ne manquera pas de contribuer à surmonter les entraves au bon fonctionnement de l’Instance", avait elle tenu à souligner.

Il est à rappeler que Chafik Sarsar avait annoncé, le 9 mai 2017, sa démission de la présidence de l’Instance supérieure indépendante des élections (ISIE). Mourad Moulehi, vice-président et Lamia Zargouni, membre avaient également présenté leur démission. Cette démission intervient suite à ”un différend au sein de l’ISIE“.

Selon Sarsar, "ce différend ne porte pas sur la méthode du travail mais plutôt sur les principes et valeurs qui sous-tendent la démocratie “.

Les membres de l’ISIE subissent depuis quelques temps de fortes pressions et des compétences de l’Instance ont été licenciées ” de manière humiliante“, avait-il dit.

Zarghouni avait fait état de la présence d’un Conseil parallèle au sein de l’Instance qui, a-t-elle dit, risque d’avoir une influence négative sur le bon déroulement des élections annoncées pour le 17 décembre.

LIRE AUSSI:
Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.