Finance islamique: La Société Générale obtient le feu vert

Publication: Mis à jour:
SOCIETE GENERALE
Arnd Wiegmann / Reuters
Imprimer

BANQUE - Au Maroc, la Société Générale (SG) peut désormais se lancer dans la commercialisation de son offre de produits et services de finance islamique, dite aussi participative. La banque a annoncé avoir obtenu l'agrément de Bank Al Maghreb pour lancer son enseigne "Dar Al Amane" sur le marché.

La SG ambitionne ainsi de déployer son offre dans les prochains mois, à travers la mise en place d'un réseau d’agences dédiées à cette activité. Elles seront plus d’une dizaine, dans un premier temps, à opérer sous cette nouvelle marque commerciale.

Pour le lancement de sa nouvelle activité, la banque a alloué "les investissements techniques et humains nécessaires, notamment une gouvernance dédiée à la fenêtre participative, pour assurer une complète indépendance par rapport à la banque conventionnelle", indique la SG dans un communiqué.

Celle-ci déclare, par ailleurs, que la nouvelle enseigne est "totalement conforme aux règles de la finance participative". Il s'agit d'une "offre bancaire 100% conforme aux principes de la charia, performante, moderne, connectée, évolutive et résolument axée client".

Début 2017, la Banque centrale marocaine avait donné son feu vert à cinq demandes d'agrément pour la création de banques islamiques. Ces demandes avaient été formulées par la CIH Bank, en partenariat avec la Qatar International Islamic Bank, la BMCE Bank of Africa avec le groupe saoudi-bahreini Dalla Al Baraka, la Banque centrale populaire (BCP) avec le groupe saoudien Guidance, le Crédit Agricole du Maroc avec l’Islamic Corporation for the development of the private sector (ICD) et Attijariwafa Bank, qui était alors en discussion pour un futur partenariat.

LIRE AUSSI: