Makri affirme qu'il quittera la présidence du MSP si ce dernier décide d'intégrer le gouvernement

Publication: Mis à jour:
MAKRI
Abderrazak Makri, Movement of Society for Peace (MSP)'s general secretary, speaks during a press conference with the leader of the Algerian Front for Change (FC) party in Algiers on May 6, 2017, after the country's main Islamist coalition came third in this week's legislative elections. / AFP PHOTO / RYAD KRAMDI (Photo credit should read RYAD KRAMDI/AFP/Getty Images) | RYAD KRAMDI via Getty Images
Imprimer

Le président du Mouvement pour la Société de la Paix (MSP), Abderrazak Makri, a affirmé qu'il démissionnera au cas où le parti décide d'intégrer le gouvernement, a-t-il déclaré samedi 13 mai au quotidien Echorouk.

M. Makri a indiqué la semaine passée avoir rencontré le Premier ministre Abdelmalek Sellal qui lui a proposé, de la part du président Abdelaziz Bouteflika, de participer au prochain gouvernement. Cette déclaration a été suivie de critiques vu les positions récentes du MSP, notamment son opposition au 4e mandat.

Le chef du MSP a soutenu qu'il est "naturel" pour lui de quitter la présidence de son parti si le conseil de la Choura de ce dernier accepte la proposition de M. Sellal. Abderrazak Makri a ajouté avoir signifié au Premier ministre son refus de la proposition mais a expliqué que les protocoles du parti exigent le passage par le conseil de consultation censé se réunir le 19 mai pour prendre une décision.

Sur le même sujet, l'ancien président du MSP et ancien ministre Bouguerra Soltani a estimé, dans une publication sur sa page facebook, que faire partie du gouvernement n'était pas "une trahison".

Le MSP, qui se réclame des Frères Musulmans, a obtenu 33 sièges à l'Assemblée populaire nationale (APN) aux législatives du 4 mai mais son chef a par ailleurs estimé que sans la "fraude", son parti aurait obtenu la majorité à la chambre basse du parlement.

LIRE AUSSI: Le 180 de Makri: Il a rencontré Sellal et a reçu une proposition de Bouteflika pour intégrer le gouvernement

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.