Agadir: Le Grand prix du FIDADOC attribué au film malien "Les héritiers de la colline"

Publication: Mis à jour:
LES HRITIERS DE LA COLLINE
DR
Imprimer

DOCUMENTAIRE - Le film malien "Les héritiers de la colline" du réalisateur Ousmane Samassekou a remporté le Grand prix "Nouzha Drissi" de la 9e édition du Festival international du film documentaire (FIDADOC), qui a pris fin samedi soir à Agadir.

Le Prix spécial du jury a été décerné au film franco-iranien "Madam Saidi" alors que "Dil Leyla" de Asli Ozarslan, une coproduction entre l’Allemagne et la Turquie a obtenu le Prix des droits humains.

Dans le palmarès de cette édition, "Los Ninos" de Maite Alberdi (Chili/Pays/France), a obtenu le Prix du public décerné par un jury composé de cinéphiles d’Agadir, le film amazigh Tigmi N Igren (La maison dans les champs) de Tala Hadid a remporté le Grand prix de la deuxième chaîne de télévision publique marocaine 2M.

Cette œuvre de 86 minutes avait remporté plusieurs prix au Festival du cinéma africain, asiatique et latino-américain de Milan, et obtenu le prix du meilleur film documentaire au Festival international du cinéma de Hong Kong de même qu’il a été projeté cette année au Festival international du film de Berlin (Berlinale).

Une compétition et un hommage à Jean Rouch

Au total, dix films de réalisateurs issus de différents pays étaient en lice pour les prix de la compétition internationale de ce festival. Ils reflètent des expériences cinématographiques variées représentant la Palestine, la Norvège, l'Algérie, la France, la Belgique, le Burkina Faso, l'Allemagne, la Turquie, le Mali, le Chili, la Hollande, la Suède, le Qatar, l'Iran, ainsi que le Maroc.

Le jury de la compétition est composé de Maria Daïf, directrice de l'espace culturel l'Uzine (Maroc), Jérôme Le Maire, réalisateur (Belgique), Moncef Taleb, ingénieur du son et producteur (Tunisie), Virginie Lenhart, réalisatrice (France) et Awa Traoré, réalisatrice (Mali).

Organisé sous le thème "L’Afrique au cœur", cette 9e édition du FIDADOC a été marquée, par ailleurs, par l’hommage rendu au cinéaste et ethnographe français Jean Rouch (1917-2004) à l'occasion du centenaire de la naissance du réalisateur, à travers la projection de 7 de ses films et 2 Master class.

La programmation de cette année "mêle des œuvres de talents émergents, d’auteurs confirmés et de grands noms du cinéma mondial", à travers un total de 40 films venus de 25 pays, indique l'association de culture et d'éducation par l’audiovisuel qui organise le festival avec l'appui de la chaîne de télévision publique 2M et d'autres partenaires.

LIRE AUSSI: