Création avant la fin 2017 d'une instance de consultation indépendante pour les fetwa

Publication: Mis à jour:
MOHAMED AISSA
BERTRAND GUAY via Getty Images
Imprimer

Le ministre des Affaires religieuses et Wakfs et des Moudjahidine par intérim, Mohamed Aissa a annoncé, samedi 13 mai 2017 la création avant la fin de 2017 d’une instance de consultation indépendante pour la promulgation des fetwas.

Animant une conférence de presse en marge de l’ouverture du deuxième colloque international sur le discours religieux dans les médias, ministre a souligné que cette instance sera composée d’imams au niveau des conseils scientifiques de wilayas, d'universitaires (sciences islamiques, médecine, astronomie, économie, sociologie et psychologie, ...).

Il a rappelé que l’instance de fetwa existe en Algérie et relève du Haut conseil islamique et qu'un décret présidentiel a été promulgué pour sa réorganisation sur proposition de son président et avec l’accord du gouvernement.

Par ailleurs, le ministre a appelé les responsables des chaines satellitaires à se conformer au discours religieux de de modération prôné en Algérie, ajoutant que l’autorité de régulation de l’audiovisuel a adressé des correspondances à ces chaines au sujet des contours de ce discours.

M. Aissa a annoncé également le lancement prochain d’une chaîne de télévision sur internet relevant de son département ministériel.

Concernant la nouveauté de la saison du Hadj, le ministre a fait savoir que cette année le visa sera délivré par voie électronique par les autorités saoudites au mois du Ramadhan soulignant que l’Arabie saoudite compte numériser le Hadj et que l’Algérie est prête pour cela à cent pour cent.

"Nous procéderons prochainement à l’introduction des informations sur le réseau électronique à travers des agences touristiques publiques et privées et à l’hébergement électronique", a-t-il déclaré.

Le ministre a également informé que le bracelet électronique appliqué par le ministère des Affaires religieuses et Wakfs l’an dernier ne sera pas utilisé étant donné que les autorités saoudiennes ont introduit un bracelet électronique gratuit comportant des informations d'Algérie.

Il a aussi rassuré que le coût du hadj ne sera pas élevé cette année par rapport aux années précédentes, signalant que le coût de location en Arabie saoudite a été revu à la baisse.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.