Centrafrique: Un casque bleu marocain mortellement blessé lors d'un échange de tirs avec un groupe armé

Publication: Mis à jour:
PEACEKEEPER CENTRAL AFRICAN
A United Nations peacekeeper stands alongside a road before Pope Francis' visit to the refugee camp of Saint Sauveur, in the capital Bangui, November 29, 2015. REUTERS/Stefano Rellandini | Reuters
Imprimer

MINUSCA - Un militaire du contingent des Forces armées royales de la Mission multidimensionnelle de stabilisation de l'ONU en Centrafrique (Minusca), a été mortellement blessé lors d'un échange de tirs, samedi 13 mai à l'aube, avec un groupe armé non identifié ayant attaqué un check-point des FAR au centre-ville de Bangassou, rapporte la MAP qui cite une source proche des FAR.

Cette nouvelle attaque intervient moins d’une semaine après celle ciblant une patrouille marocaine, le 8 mai, sur l’axe Rafai-Bangassou à 220 kilomètres au sud-est de la ville de Bria, lieu d’implantation du contingent des FAR, et qui a causé un mort et neuf blessés, ajoute la même source.

La patrouille du contingent des FAR de la Minusca était en mission d'escorte et de sécurisation d'une équipe de génie militaire cambodgienne. Elle a été attaquée, lundi dernier, par un groupe armé non identifié.

Cette attaque contre le convoi de la Minusca avait également coûté la vie à quatre casques bleus cambodgiens. L'ONU avait exprimé sa ferme condamnation et appelé à une enquête.

Au mois de janvier, deux militaires marocains appartenant au contingent des Forces armées royales en Centrafrique avaient également trouvé la mort dans une embuscade.

LIRE AUSSI: