Législatives françaises: L'investiture de Leila Aïchi dans la 9e circonscription débattue ce soir par le bureau politique du Modem

Publication: Mis à jour:
LEILA AICHI
Législatives françaises: L'investiture de Leila Aïchi dans la 9e circonscription sera-t-elle maintenue? | LCP
Imprimer

POLITIQUE - Moins de 24h après son annonce, l'investiture de Leila Aïchi serait-elle en passe d'être annulée? Cette probabilité n'est pas à écarter, indique un membre du mouvement En Marche! Maroc, qui précise qu'un bureau politique du Modem, le parti de François Bayrou, allié d'Emmanuel Macron, doit se tenir ce soir afin de statuer, entre autres, sur le maintien ou non du nom de la sénatrice. Celle-ci avait été investie hier dans la course aux législatives pour la 9e circonscription des Français de l'étranger.

Il faut dire que l'annonce de l'investiture de cette sénatrice française, d'origine algérienne, n'a pas manqué de faire réagir au Maroc. Les détracteurs de la candidate aux législatives, par ailleurs vice-présidente de la Commission des affaires étrangères de la défense et des forces armées, lui reprochent ses positions pro-Polisario. Dans un communiqué diffusé en 2013, la sénatrice s'alarmait ainsi "de l'indifférence internationale quant au sort réservé au peuple sahraoui", dénonçant "l'alignement systématique de la France sur la politique marocaine au Sahara occidental, et ce malgré les graves violations des droits de l'homme constatées par les ONG humanitaires".

De quoi refroidir les velléités de soutien de l'antenne marocaine du mouvement fondé par le nouveau président de la République française. Antenne marocaine qui préfère pour l'instant se désengager en se mettant "en stand-bye", comme l'indique au HuffPost Maroc l'un de ses membres qui a préféré gardé l'anonymat. "Nous ne ferons pas campagne pour le candidat de la 9e circonscription aux législatives", nous confie ainsi cette même source, qui ajoute que "les relations franco-marocaines se placent au-dessus de toute investiture".

Comme pour atténuer l'impact de cette polémique, En marche! Maroc précise que la 9e circonscription ne concerne pas que le Maroc mais 16 pays, et que toute investie qu'elle est par le mouvement En Marche!, Leila Aïchi est "une candidate Modem". De bien maigres consolations pour les défenseurs de l'intégrité territoriale du Maroc, qui n'ont pas manqué de manifester leur indignation sur les réseaux sociaux.

L'annonce du nom de Leila Aïchi avait déjà créé la surprise hier soir, puisque le candidat En Marche! dans la 9e circonscription des Français de l'étranger initialement annoncé était Augustin Augier. La liste En marche! n'ayant pas eu l'assentiment du Modem, son président François Bayrou a convoqué ce vendredi soir un bureau politique à ce sujet. Entre-temps, Augustin Augier, investi par En Marche!, a cédé sa place à la sénatrice. Reste à savoir si un énième rebondissement aura lieu dans la désignation du candidat investi pour la 9e circonscription.

Une option qu'écarte en tout cas une proche collaboratrice de Leila Aïchi au Sénat, jointe par le HuffPost Maroc: "Je vous confirme que la candidature de Leila Aïchi a été déposée et qu'elle est maintenue. Si on en croit ce qui est écrit sur la liste des députés investis publiée par La République En Marche!, c'est bien la sénatrice Leila Aïchi qui se présente pour la 9e circonscription des Français de l'étranger".

LIRE AUSSI: