En Israël, cette journaliste d'Aroutz 1 a appris en direct la fermeture de sa chaîne

Publication: Mis à jour:
Imprimer

MÉDIAS - La présentatrice Geula Even a appris en plein direct, pendant son grand rendez-vous d'information quotidien "Mabat" ("Regarde") que Aroutz 1 (ou Channel 1) allait cesser d'émettre définitivement après 49 ans d'existence. Visiblement émue, elle en profite pour livrer ses sentiments et souhaiter bonne chance à ses collaborateurs pour retrouver du travail. Plusieurs présentateurs de Aroutz 1 sont aussi intervenus en direct pour dire leur tristesse ou leur colère. La fermeture devait avoir lieu le 15 mai à l'origine, mais elle a été avancée, sans que personne ne soit prévenu.

C'est en réalité la télévision et la radio publiques qui ont été fermées mercredi 10 mai. L'Autorité de radio-diffusion (IBA) va donc être remplacée par un nouvel organisme, pour dynamiser le secteur public, mis en difficulté par les chaînes de groupes privés. Geula Even a notamment déclaré : "J'espère que l'audiovisuel public continuera à être fort, même s'il existe sous une autre forme".

Une aversion pour les journalistes

Cette fermeture met fin à un long bras de fer entre Benjamin Netanyahu et son ministre des Finances, suite à des désaccords sur les réformes à entreprendre. En coulisses, de nombreux commentateurs israéliens accusent surtout le premier ministre d'une volonté d'emprise sur le système d'information. Comme le rappelle le journal français Libération, "le premier ministre israélien ne cache pas l'aversion que lui inspirent les journalistes en général, et les programmes d'investigation en particulier".

Lundi, une nouvelle chaîne de télévision publique devrait apparaître sur les écrans d'Israël. Pour voir la réaction de la présentatrice Geula Even à l'annonce de la fermeture de la chaine, c'est dans la vidéo en tête d'article.

LIRE AUSSI: