Le premier Challenge franco-marocain de l'entrepreneuriat est né

Publication: Mis à jour:
ENTREPRENEURSHIP
Yuri_Arcurs via Getty Images
Imprimer

ENTREPRENEURIAT - Réunir des étudiants d'écoles d'ingénieurs et de commerce françaises et marocaines autour du même défi. C'est l'objectif premier du Challenge franco-marocain de l'entrepreneuriat dont la première édition est prévue les 19 et 20 mai 2017, au Campus Casablanca de l'emLyon Business School, qui organise l'évènement avec le soutien de l'ambassade de France au Maroc et France Alumni Maroc, le réseau des anciens étudiants internationaux de l'Hexagone.

Pendant deux jours, huit équipes de 5 étudiants d'écoles d'ingénieurs et de commerce marocaines et françaises ainsi que des doctorants du programme CIFRE (Conventions industrielles de formation par la recherche) travailleront ensemble sur un projet d'entreprise.

"La contrainte est que ce projet d'entreprise doit répondre à des besoins du Maroc ou de l'Afrique dans une perspective durable", a fait savoir Christophe de Beauvais, conseiller de coopération adjoint à l'Enseignement supérieur et à la recherche, lors d'une conférence de presse organisée jeudi à Casablanca.

20 écoles représentées

Selon Christophe de Beauvais, une vingtaine d'écoles seront représentées. "C'est la première fois qu'un challenge de cette catégorie réunit autant d'écoles au Maroc d'ingénieurs et de commerce. L'idée générale est de les faire travailler ensemble sur le même projet".

"Nous avons essayé de casser toutes les idées reçues dans ce challenge, en faisant travailler les écoles d'ingénieurs et de commerce ensemble, en réunissant des étudiants du public et du privé, ceux de la formation professionnelle et de la recherche", souligne pour sa part Tawhid Chtiou, directeur général de l’emLyon Casablanca.

L'ESSEC, Sciences Po Paris, HEM Casablanca, l'ENCG Casablanca, l'Ecole polytechnique de Paris, l'EMI, l'École centrale de Casablanca ou encore l'EHTP seront présents.

Les étudiants qui participeront au challenge devront ainsi simuler la création d'une entreprise autour d'une des six thématiques suivantes: villes durables, énergies renouvelables, nouveaux services à la personne, transports d'avenir, formation des jeunes et numérique, et enfin développement social. Lors des deux jours du challenge, les candidats seront encadrés par des professionnels de l'entrepreneuriat.

La finale est prévue le 20 mai à l'hôtel Four Seasons de Casablanca. Les quatre équipes sélectionnées au préalable par un jury intermédiaire devront alors présenter leur travaux à un "jury d'exception". Il sera composé de Khalid Safi, wali du Grand Casablanca, Mounir Khabbaj, directeur général adjoint en charge du pôle développement marchés à BMCE, Jacques Biot, président de l'École polytechnique, Eric Leandri, cofondateur et PDG de Qwantet représentant du MEDEF et Marouane Tarafa, président de la commission Recherche et développement et relation avec l'université à la CGEM.

L'équipe qui aura convaincu le jury empochera un chèque de 40.000 dirhams, en plus d'un coaching offert par NUMA, réseau mondial de l'innovation qui accompagne startups, entreprises, et communautés dans leur développement.

LIRE AUSSI: