Erasmus+: Les universités tunisiennes ont décroché plus de 100 projets de mobilité internationale entre 2015 et 2016

Publication: Mis à jour:
UNIVERSITY TUNISIA
Tunisians, many of them reading a book, sit in the Avenue Habib Bourguiba for a day of reading on April 18, 2012 or other places like cafes or park of Tunis. Tunisian people want to show to governement by reading in many places of the city that without demonstrating or demanding something they can change the world, as organizers said that 'those who will change the world are those who read.' AFP PHOTO/ FETHI BELAID (Photo credit should read FETHI BELAID/AFP/Getty Images) | FETHI BELAID via Getty Images
Imprimer

Dans le cadre du programme de l’Union européenne pour l’éducation, la formation, la jeunesse et le sport ” Erasmus+”, les universités tunisiennes ont réussi à décrocher 15 projets de renforcement des capacités et plus de 100 projets de mobilité internationale au titre de 2015-2016, a indiqué à la TAP, Mohamed Salah Harzallah, coordinateur du Bureau National Erasmus+ Tunisie, en marge d’un atelier de travail tenu, mercredi, le 10 mai à Gammarth, sur l’impact du programme Erasmus+.

“Conclus, essentiellement, entre des établissements d’enseignement supérieur de pays membres du programme et de pays partenaires éligibles, les projets de renforcement des capacités consistent à former des formateurs issus des établissements universitaires, à mettre en place des programmes communs durant les différentes cycles d’études (Licences, master, doctorat) et à moderniser et diffuser de nouveaux programmes et méthodes d’enseignement”, a-t-il expliqué.

Les programmes de mobilité internationale , a-t-il dit, consistent, quant à eux, à offrir des bourses aux étudiants de licence et de master, ainsi que pour les doctorants souhaitant poursuivre des études à court terme dans les pays partenaires du programme, précisant que les enseignants universitaires et le personnel administratif peuvent également bénéficier d’une période de mobilité à des fins d’enseignement ou de formation.

Et d’ajouter: ” Les établissements universitaires tunisiens peuvent, également, accueillir des étudiants, doctorants, enseignants ou membres du personnel européens sauf qu’en Tunisie, cette mobilité demeure essentiellement sortante.

Par ailleurs, Harzallah a souligné que le programme Erasmus + a réussi à cibler pratiquement toutes les universités tunisiennes et tous les domaines d’études, précisant que les écoles d’ingénieurs ont été les plus nombreuses à décrocher des projets.

“Dans l’objectif de maximiser les chances des établissements universitaires de tirer profit de ce programme, le bureau national Erasmus+ Tunisie a mis en place 154 points de contact dans les universités tunisiennes”, a-t-il encore souligné, ajoutant qu’il existe actuellement 98400 candidats inscrits à ce bureau.

Harzallah a, à ce titre, appelé tous les étudiants ou chercheurs souhaitant déposer à titre personnel leurs candidatures pour le programme Erasmus+, à s’inscrire sur le site: www.erasmusplus.tn

Lancé en 2014 pour se poursuivre jusqu’à 2020, Erasmus + a pour objectif de soutenir des actions dans les domaines de l’éducation, de la formation, de la jeunesse et des sports. Il remplace sept programmes réunissant le Programme d’éducation permanente (Erasmus, Leonardo da Vinci, Comenius et Grundtvig), le programme Jeunesse en Action et les cinq programmes de coopération internationale (Erasmus Mundus, Tempus, Alfa, Edulink et le programme de coopération avec les pays industrialisés).

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Les étudiants Erasmus sur Twitter
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction