Législatives 2017/ Vidéo de fraude présumée à Chlef: Le ministère de la Justice ouvre une enquête

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Le ministère de la Justice a ouvert une enquête sur une vidéo montrant une tentative de fraude présumée lors des législatives du 4 mai largement circulée sur les réseaux sociaux, a annoncé jeudi 11 mai le ministre de la Justice Tayeb Louh.

La vidéo en question (en haut de l'article) montre l'observatrice Fouzia Tahraoui dans la wilaya de Chlef tentant de protéger une urne en se débattant avec un individu identifié qui essayait de s'en emparer. Selon elle, l'homme, identifié comme le chef du bureau de vote numéro 60 à Mouafkia, a glissé plus d'enveloppes dans l'urne que le nombre d'inscrits dans le bureau.

M. Tahraoui affirme détenir un procès verbal rédigé par le chef du centre de vote qui prouve ces allégations.

M. Louh, lors d'une conférence de presse à Alger, a affirmé que l'enquête était en cours, ajoutant que les personnes impliquées n'ont pas encore été identifiées.

L'enquête inclura également d'autres vidéos montrant de la fraude présumée partagée sur les réseaux sociaux, a indiqué le garde des sceaux.

Le même responsable a rajouté que les instructions judiciaires concernant les 38 saisines adressées aux procureurs généraux par la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE) et certains partis, ont également été ouvertes.

"Nous avons été destinataires de la part de la HIISE de 38 saisines qui vont suivre le cours judiciaire, avec l'ouverture d'instruction à Bouira ou d'autres wilayas du pays", a indiqué M. Louh, lors d'une conférence de presse.

LIRE AUSSI: Législatives 2017: sur la toile, les internautes publient des vidéos de fraude

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.