Le casque bleu marocain disparu en Centrafrique a été retrouvé mort

Publication: Mis à jour:
PEACEKEEPER CENTRAL AFRICAN
United Nations peacekeeping force vehicles drive by houses destroyed by violence in September, in the abandoned village of Yade, Central African Republic April 27, 2017. Picture taken April 27, 2017 REUTERS/Baz Ratner | Baz Ratner / Reuters
Imprimer

ATTAQUE - Le corps du militaire du contingent des Forces armées royales (FAR) de la mission de l'ONU en Centrafrique (Minusca), déclaré "porté disparu" suite à l'attaque de la patrouille du contingent lundi, a été remis jeudi au contingent des FAR, indique un communiqué de l’État-major général des FAR.

"Une patrouille du contingent des FAR de la Minusca, en mission d’escorte et de sécurisation d’une équipe de génie militaire cambodgienne, a été attaquée par un groupe armé non identifié, lundi dernier sur l’axe Rafai-Bangassou à 220 kilomètres au sud-est de la ville de Bria, lieu d’implantation du contingent des FAR", rappelle le communiqué. Neuf soldats du contingent des FAR ont été blessés dont un dans un état grave.

La dépouille du militaire marocain sera rapatriée au Maroc "après l’accomplissement des procédures en vigueur au sein de la mission onusienne", indique la même source, ajoutant qu’une "cérémonie funéraire sera organisée au lieu de résidence de la famille du défunt".

Les membres du Conseil de sécurité de l'ONU ont exprimé, mercredi dans un communiqué, "leur profonde sympathie avec les familles des soldats de la paix blessés, et du casque bleu disparu, ainsi qu’avec (…) le Royaume du Maroc et la Minusca".

Le Conseil a également condamné “dans les termes les plus fermes l’attaque contre la Minusca par des éléments soupçonnés d’anti-Balaka", des milices d'autodéfense formées en 2013 lors de l'éclatement de la guerre civile en Centrafrique.

LIRE AUSSI: Attaque contre la Minusca: le Conseil de sécurité de l'ONU exprime sa sympathie avec le Maroc