Réalisation de 15 puits d'eau potable pour assurer une distribution régulière en prévision de Ramadhan

Publication: Mis à jour:
WELL WATER
breeze.kaze via Getty Images
Imprimer

Quinze puits d'une capacité de pompage de 14 000 m3 par jour d'eau potable seront mis en service pour renforcer l'opération de distribution au profit des citoyens à l'ouest d'Alger en prévision du mois de Ramadhan et de la saison estivale, a annoncé le directeur des ressources en eau de la wilaya d'Alger.

Dans une déclaration mardi à l'APS, Kamel Boukercha a affirmé que dans le cadre du renforcement de la distribution régulière de l'eau potable au profit des citoyens à l'ouest de la capitale et pour palier les perturbations enregistrées l'année précédente, les services de sa direction procèderont au forage de 15 puits souterrains qui seront bientôt mis en service afin d'assurer une distribution de l'eau potable et mettre fin aux coupures répétées durant le mois de Ramadhan.

Il a indiqué que ces mesures ont été prises pour mettre fin au déficit enregistré en matière de distribution de l'eau potable l'année précédente dans la région ouest de la capitale dont certains quartiers où le nombre d'habitants a considérablement augmenté en raison des nouvelles opérations de relogement.

Entre autres grands projets retenus dans le secteur des ressources en eau au niveau de la capitale, il citera la réalisation d'un tunnel souterrain pour la collecte et drainage des eaux de ruissellement sur une longueur de 2,5 km afin de prémunir les communes des risques d'inondations à l'instar d'El Makaria, Bachdjarrah et Hussein Dey, soulignant que la réception de ces projets est prévue pour le premier trimestre 2018 contre un budget de 2 milliards de DA.

Les travaux pour la réalisation d'un tunnel souterrain gigantesque pour le drainage et assainissement des eaux usées se poursuivaient à travers 5 tronçons qui s'étendent du "Phare de Cap Caxine" dans la commune de Hamamet aux Sablettes pour l'assainissement des eaux qui versent directement dans la mer. Le projet dont les travaux ont débuté depuis une année sera réceptionné quant à lui, dans le courant de l'année en cours.

D'autre part, M. Boukercha a précisé que les eaux usées collectées à travers le tunnel (Hamamet ouest-Sablettes, Kharrouba) seront drainées vers une station de traitement et d'épuration dans la commune de Baraki, avant de dire que ces mesures ont permis d'endiguer les points noirs polluants des plages et de l'environnement. Le nombre des plages ouvertes à la baignade est passé ainsi à 71 tout au long du littoral algérois, a-t-il rappelé.

Dans le cadre du plan d'aménagement d'un réseau des eaux usées pour la capitale, des études technique ont fixé les points principaux où le risque d'inondation reste élevé, a-t-il poursuivi avant de faire remarquer que sur la base de ces données, la direction a procédé au renforcement de la prévention pour éviter les inondations.

Selon Boukercha, 666 unités industrielles ont été recensées au niveau des zones industrielles de la capitale comme El Harrach et Oued Smar. La direction d'inspection régulière des sociétés industrielles opérationnelles à travers la wilaya et ce pour vérifier le respect par les industriels des lois et règlementations en vigueur liées à l'assainissement des eaux usées industrielles au niveau de mini-stations avant de s'en débarrasser dans des réseaux d'assainissement.

Par ailleurs, les services de la direction des ressources en eau procède à des analyses des eaux usées, a encore renchéri Boukercha avant de dire "nous connaissons la provenance de chaque matière déversée en mer" et "nous établissons des procès verbaux sur ces unités industrielles.

Dans le même contexte, il fait remarquer que la majorité des unités se conformaient aux orientations portant obligation de créer des stations de pré-assainissement avant de les verser en mer.Cependant, 35 unités ne respectent pas les directives et des mesures seront prises à leur encontre, a-t-il rappelé.

Enfin, il a énuméré la réalisation de deux stations d'épuration des eaux usées dans la commune de Mahelma (Sidi Abdallah) et à Reghaia dans le cadre de la protection de l'environnement.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.