Un Marocain décroche la médaille d'or pour son travail sur les côtes marocaines

Publication: Mis à jour:
DR
Ayoub Tamim a reçu la médaille d'or du prix de thèse Professeur Driss Aboutajdine 2017. | DR
Imprimer

DISTINCTION - Ayoub Tamim, jeune marocain de 33 ans, recevra le 29 juin prochain, à Nancy (France), la médaille d'or du prix de thèse Professeur Driss Aboutajdine 2017. Sa thèse, soutenue en 2015, s'est fait remarquer parmi 21 candidatures.

Ce prix récompense les doctorants inscrits dans le cadre du Partenariat Hubert Curien (PHC) Toukbal, porté par les ministères français des Affaires étrangères et du Développement international et de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, d'une part, et par le ministère marocain de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des cadres, d’autre part.

Un comité mixte, composé d'experts et d’institutionnels français et marocains, sélectionne les projets. C'est aussi lui qui les évalue et remet des distinctions aux plus brillants.

Pour le jeune doctorant marocain, cette médaille d'or est une véritable reconnaissance pour les efforts qu'il a fournis durant ses années de recherche. Mais il n'en oublie pas moins son pays natal. "Ce prix est un hommage à toutes les composantes humaines de la recherche scientifique au Maroc, qui ont durement travaillé pour bâtir cette formidable organisation", indique au HuffPost Maroc Ayoub Tamim.

Des recherches pointues

"Segmentation et classification des images satellitaires: application à la détection d'upwelling côtier marocain et mise en place d'un logiciel de suivi." Derrière le nom très technique de sa thèse, Ayoub Tamim a étudié la détection et la segmentation des images satellitaires des phénomènes océanographiques le long de la côte atlantique marocaine. Ses travaux ont été encadrés par trois professeurs: Khalid Daoudi, Hussein Yahia et Abderahman Atillah.

"Les images satellitaires acquises en temps réel permettent d’avoir une surveillance continue de l’espace maritime. Elles délivrent des informations sur la distribution des températures à la surface de la mer et sur la couleur de l’eau. La démarche proposée consiste à relier les problèmes de détection des phénomènes océanographiques dans les eaux côtières marocaines à des concepts théoriques de traitement d’images et de vision par ordinateur", explique le lauréat.

Ayoub Tamim est actuellement enseignant-chercheur en informatique à l’Institut supérieur des pêches maritimes d’Agadir et co-fondateur de la société de création des applications mobile en iPhone, iPad et Apple Watch Intensify Studio. A côté, il met aussi son savoir-faire au service de la recherche marocaine. "Je travaille, en ce moment, sur des projets qui visent à renforcer la qualité de la recherche et de l’enseignement au sein de l’Institut supérieur des pêches maritimes", souligne le jeune marocain.

A l'occasion de la cérémonie de remise des prix, il présentera ses travaux de recherche au comité mixte.

LIRE AUSSI: