Le Maroc et l'Espagne empêchent 100 migrants de traverser la frontière à Sebta

Publication: Mis à jour:
CEUTA
Border between Spain and Morocco from Ceuta. | www.jpereira.net via Getty Images
Imprimer

MIGRANTS - Les autorités espagnoles et marocaines ont empêché 100 migrants de traverser la barrière qui sépare le Maroc de l'enclave de Sebta, indique l'agence de presse espagnole EFE. Citant des sources policières, EFE précise que l'incident s'est déroulé dans "une zone intermédiaire de la barrière frontalière". Selon ces sources policières, c'est l'alarme qui a alerté les autorités des deux côtés de la frontière. Bien qu'ayant déployé ses effectifs, la Guardia Civil n'a pas eu à intervenir précise l'agence de presse espagnole, indiquant que "les migrants ont été contenus par la gendarmerie marocaine".

Selon EFE, il s'agit de la quatrième tentative d'entrée en Espagne par des groupes de migrants en deux mois, soulignant qu'"en avril trois tentatives ont été enregistrées en un peu plus d'une semaine".

Mardi, la même source signalait que plus d'une centaine de migrant ont forcé la clôture qui sépare le Maroc de l'enclave de Melilla, citant la délégation locale du gouvernement espagnol.

Trois migrants ont été légèrement blessés en traversant la clôture et soignés par la Croix-Rouge. Du côté de la Garde Civile, trois officiers ont aussi été blessés légèrement.

2017, une année record pour le passage de migrants vers l'Espagne

En février dernier, plus de 800 migrants avaient, en quatre jours, réussi à traverser les barrières de séparation entre le Maroc et Sebta. Du jamais vu depuis 10 ans. Un chiffre que même les organisations d'aide aux migrants ne s'expliquaient pas. "C'est la première fois que l'on voit un nombre de migrants doubler ainsi en quelques jours", expliquait alors au HuffPost Maroc Helena Maleno, membre de l'association "Caminando Fronteras/Walking Borders" et chercheuse spécialisée dans l'immigration et la traite des êtres humains.

LIRE AUSSI: