Emploitic s'internationalise et lance deux plateformes africaines de recrutement en ligne

Publication: Mis à jour:
EMPLOITIC
DR
Imprimer

Une année après avoir révélé son ambition de s'internationaliser, Emploitic annonce le lancement de deux nouvelles plateformes africaines de recrutement en ligne. La société algérienne, qui fête ses 11 années d'existence, s'est associé à des partenaires marocain et ivoirien pour créer Novojob et Talenteo, opérationnels depuis mardi 9 mai 2017 dans trois pays africains: l'Algérie, le Maroc et la Côte d'Ivoire. Et l'aventure ne fait que commencer, promet Louai Djaffer, co-fondateur de Emploitic.com, annonçant l'extension de ces deux plateformes dans deux nouveaux pays d'ici la fin de cette année.

Après plusieurs années de prospection, le site Emploitic aboutit enfin à son projet d'exportation. "Nous y pensons depuis longtemps et nous avons fini par rencontrer l'année dernière deux magnifiques entrepreneurs, avec lesquels nous avons la même vision sur l'Afrique, son évolution, ses besoins et ses challenges", explique M. Djaffer.

Le co-fondateur du leader algérien de recrutement en ligne fait référence à Ideo Factory, leader du e-learning au Maroc et AfricSearch, leader du recrutement en Afrique de l’Ouest avec plus de 20 ans d’expérience et une implantation dans 6 pays africains.

La première marque Novojob s'adresse dans sa version algérienne aux cadres et dirigeants tandis que les deux autres partenaires suscités misent sur une audience plus généralisée. "Novojob.com a une approche différente par rapport à Emploitic. Ce site est plus simple à utiliser. En Algérie, nous nous adressons dans une première phase aux cadres dirigeants. Dans les deux autres pays, c’est plus généraliste", rajoute-t-il.

Quant à Talenteo, cette plateforme mise sur une audience B2B. A travers cette seconde marque, Emploitic et ses deux partenaires entendent ainsi doter les directions de ressources humaines des outils leur permettant de "chasser les talents".

"Le recruteur d'aujourd'hui amené à être présents partout pour attirer les meilleurs profils, explique Louai Djaffer. Avant, nous avions les sites d'emplois mais maintenant, avec l'émergence des réseaux sociaux tels que Facebook, LinkedIn ou Twitter, ces sites ne sont qu'une composante parmi tant d'autres", poursuit-il.

Talenteo offre ainsi aux professionnels du recrutement un outil leur permettant de multiplier les sources des annonces et les centraliser dans une seule plateforme. Le site est également doté d'un outil d'analyse afin d'identifier les sources des meilleures candidatures.

500.000 visites dès le 1e mois, deux nouveaux pays d'ici la fin 2017

Louai Djaffer a révélé que des discussions sont en cours pour le lancement de ces deux nouvelles marques dans deux autres pays africains. Il a affirmé que cela devrait aboutir d'ici la fin de cette année.

En attendant, Emploitic, Ideo Factory et AfricSearch continueront à accélérer leurs extensions pour trouver de nouveaux marchés africains, dont le Produit intérieur brut (PIB) est important et le taux de croissance est positif. Le cofondateur de ce site Internet rajoute que ces deux critères devront s'ajouter à un autre idéal: celui de trouver un partenaire partageant une même vision.

Les trois partenaires s'associent alors pour faire de Novojob et Talenteo des challengers sérieux. Ils misent d'ailleurs sur 500.000 visites et 1000 annonces sur la première marque dès ce premier mois.

"Pour Talenteo, qui constitue une grande nouveauté dans la région, notre grand objectif est de convaincre les recruteurs d'opter pour cette solution et la testent", rajoute M. Djaffer.

Le responsable d'Emploitic affiche son optimisme pour les prochaines étapes. "Maintenant que nous avons entamé le projet, nous allons désormais aller beaucoup plus vite. La dynamique du premier pas est lancée", renchérit-il.

Novojob et Talenteo devraient ainsi conquérir deux nouveaux pays par semestre pour atteindre 10 d'ici 3 ans.

En attendant le e-learning

Le choix de l'Afrique pour s'internationaliser était évident pour M. Djaffer. "Emploitic est une aventure algérienne et nous avons alors préféré créer deux nouvelles marques à dimension africaine", explique-t-il.

"Nous avons choisi ce marché car les pays du continent affichent les meilleurs taux de croissance dans le monde. C'est un marché en pleine mutation qui a ses propres particularités, où le métier de recruteur est encore nouveau". Il estime ainsi que l'aventure ne fait que commencer, car "il faut continuer à innover et apporter des technologies particulière à ce contexte particulier".

Parallèlement à ce projet, le leader du recrutement en ligne entend également poursuivre ses développements en Algérie. Louai Djaffer annonce d'ailleurs que ce site s'apprête à se lancer dans les formations e-learning au profit des professionnels.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.