Regarder une pièce de théâtre peut aider une dizaine de familles à atteindre leur autonomie

Publication: Mis à jour:
BADR
ASSOCIATION BADR
Imprimer

Sbeitla, 2015, une équipe de télé a filmé ce qui pour l'association Badr allait être l'épisode déclencheur. La vidéo d'une petite famille, une mère et son fils "Badr", vivant dans "un taudis qui ne les protégeait ni du froid ni de la pluie ni de l’attaque des serpents et autres bêtes venimeuses. Ils n’avaient ni eau, ni électricité, ni sanitaire." avait écrit Walid Ben Romdhane dans Mag Impact.

En regardant la vidéo qui circulait alors sur les réseaux sociaux, Walid Ben Romdhane, le président de l'association a vu "Autonomie". Autonomie pour ces Tunisiens qui vivent dans les coins délaissés de leur pays. Autonomie pour Badr, l'enfant brillant dans ses études, qui rêve de devenir médecin et qui, malgré la misère et le milieu disgracié dans lequel il grandit chaque jour, a des rêves qui continuent de scintiller.

L'espoir qui alimentait Badr était si touchant pour Walid qu'il lui a fallu quelques semaines, avec ses 3 amies, pour définir la mission de l'association, baptisée au nom du jeune garçon: "Améliorer les conditions de vie des familles pauvres dans les régions rurales et les aider à devenir autonomes, d’abord en les assistant dans la construction d’habitations assurant un minimum de dignité, ensuite en les aidant à atteindre l’autonomie en énergie et en eau, mais aussi l’autonomie alimentaire et financière."

"Aujourd’hui, Badr et sa mère ont une maison que l’Etat leur a construite. Ils sont autonomes en énergie grâce à des panneaux solaires installés par notre association et financés par des dons de particuliers. L’aventure vient de commencer et elle continuera avec d’autres axes d’autonomie et avec d’autres familles. " Mag Impact

Mission accomplie pour Badr mais qui continue, d'autres familles pourront vivre dans la dignité, grâce au travail de l'association, mais aussi aux dons des particuliers. Plus encore, la campagne toute récente pour lever des fonds vient d'un producteur d'une pièce de théâtre: "10 ans de mariage".

Un coup de téléphone et une rencontre plus tard, le producteur et le président de l'association se sont rencontrés et ont fixé une date. Une date où les spectateurs contribueront à la réalisation des projets de l'association.

"Une partie des bénéfices sera versée à l'association Badr. Une somme qui servira à réaliser un projet d'autonomie en eau qui servira à alimenter en eau une dizaine de familles," révèle Walid Ben Romdhane au HuffPost Tunisie.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Campagne de sensibilisation contre la pauvreté en Afrique
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction