Une plateforme africaine de recrutement en ligne lancée au Maroc

Publication: Mis à jour:
TALENTEO
AIC PRESS
Imprimer

RECRUTEMENT - Une nouvelle plateforme de recrutement en ligne vient de voir le jour. Novojob, qui se veut la première de sa catégorie en Afrique, a été lancée mardi au Maroc avec pour objectif de "connecter les talents et les entreprises en Afrique à travers des technologies avancées et des solutions innovantes".

Le lancement s'est fait en simultané dans deux autres pays du continent, en l'occurence l'Algérie et la Côte d'Ivoire, les principaux pays ciblés par ce site avec le Maroc.

Le projet est le fruit d'une alliance entre Ideo Factory, spécialiste de la "formation digitale" au Maroc, AfricSearch, leader du recrutement en Afrique de l'Ouest implanté dans six pays africains, et Emploitic.com, plateforme de e-recrutement en Algérie, membre de l’alliance internationale The Network.

L'Afrique dans le collimateur

"L'inscription est gratuite pour les candidats, alors que pour les entreprises, l'accès à la plateforme sera payant mais à un prix très abordable", a souligné Oussama Esmili, co-fondateur d’IDEO Factory et de Novojob. L'objectif est de "passer du quantitatif au qualitatif, réduire le temps de recherche à travers un ciblage pertinent, donner aux candidats toutes leurs chances de réussite".

Pour accompagner Novojob, une deuxième plateforme de management des recrutements "Talenteo" a été lancée en même temps. À la différence de Novojob, celle-ci est exclusivement destinée aux employeurs "en quête d’outils de recrutement performants".

Dans le viseur de ses fondateurs, il n'y a pas "que les grands groupes". "Nous avons souhaité nous ouvrir davantage aux PME pour les encourager à aller de l'avant", explique Oussama Esmili.

Selon Louai Djaffer, co-fondateur d’Emploitic.com et de Novojob, le projet devrait s'étendre à d'autres pays du continent africain, notamment en Afrique de l'Est. Mais pour l'instant, le Maghreb et l'Afrique de l'Ouest restent les priorités de la plateforme.

LIRE AUSSI: