Incident raciste envers Medhi Benatia: la chaîne italienne assure qu'aucun de ses employés n'est en cause

Publication: Mis à jour:
MEHDI BENATIA
Mehdi Benatia /Facebook
Imprimer

RACISME - Après l'incident raciste dénoncé par le joueur de la Juventus de Turin, Medhi Benatia, la chaîne italienne Rai a présenté ses excuses au joueur dans un communiqué. "La Rai est sincèrement désolée suite à l'incident raciste malheureux impliquant le joueur de la Juventus Medhi Benatia lors de la transmission de Calcio Champagne et dont les propos n'ont, par chance, pas été accessibles aux téléspectateurs car n'ayant pas été diffusé sur les ondes". La chaîne a assuré avoir ouvert une enquête interne pour identifier le responsable de cet incident, soulignant que "pour l'heure, les recherches techniques menées semblent exclure le fait que celui qui a prononcé ces phrases inacceptables soit un employé de la société."

Dimanche 7 mai, le défenseur marocain de la Juventus de Turin, Medhi Benatia, a été victime de racisme sur la chaîne italienne RaiSport. En plein duplex pour l'émission "Calcio Champagne", quelqu'un lui aurait soufflé une insulte dans son oreillette.


En entendant les insultes, "Marocain de merde", rapportera plus tard le footballeur, Medhi Benatia a directement réagi. "Qui a parlé? Quelqu'un m'a insulté", a souligné en direct le joueur. Les présentateurs présents sur le plateau ont, eux, assuré que personne ne l'avait insulté, mettant en cause des "problèmes techniques" et "des interférences avec le stade". L'interview a coupé court.

Le joueur de football a immédiatement confirmé les faits sur son compte Facebook. "Sachez que deux autres personnes ont entendu la même chose que moi", souligne Medhi Benatia, regrettant que la chaîne ne veuille pas reconnaître ses torts.

De son côté, le club de la Juventus a exprimé dans un communiqué officiel "sa consternation suite à l'incident", pour lequel le club turinois a réclamé "une explication convaincante". Au sujet des interférences techniques, la Juventus juge cette hypothèse "peu plausible" et s'attend à ce que RaiSport poursuive son enquête "sans se livrer à un alibi qui tendrait à minimiser ce qui est arrivé ou à déformer les faits". Reste à savoir si la teneur du communiqué publié aujourd'hui par la Rai suffira à calmer le club et son joueur.

LIRE AUSSI: