Emmanuel Macron président: Après le soulagement, les Français du Maroc inquiets pour les législatives

Publication: Mis à jour:
ELECTIONS
Henri Margueritte/HuffPost Maroc
Imprimer

PRÉSIDENTIELLE 2017 - Hier soir, à l'occasion des résultats de l'élection présidentielle française, une vingtaine de Français et binationaux se sont retrouvés au restaurant "Les deux palais" à Rabat. À 19 heures, la silhouette d'Emmanuel Macron apparaît à l'écran, le candidat d'En Marche! est élu à 65.099% des voix.

victoire macron

Dans la salle, si le résultat était attendu, le soulagement est malgré tout au rendez-vous. "Ouf ! Je suis soulagée, tellement soulagée que je suis liquéfiée", indique ainsi cette Française qui a préféré gardé l'anonymat. "Je suis fatiguée comme si j'avais été angoissée plusieurs jours, plus ou moins consciemment. Ceci dit, la suite n'est pas jouée, et je me fais du souci pour les législatives car on ne sait pas du tout comment Emmanuel Macron va réussir à former un parti en si peu de temps", nuance-t-elle.

"Je suis très satisfait de la victoire de Macron. À la base, j'ai une sensibilité socialiste mais j'ai voté Macron dès le premier tour, car que je pense qu'il est intéressant. C'est un jeune, quelqu'un qui a des idées nouvelles. Je me suis dit que l'on devait changer de génération et passer à quelqu'un d'autre", indique pour sa part ce compatriote, enseignant français résident à Rabat depuis une vingtaine d'années. Et d'ajouter: "Les législatives s'annoncent toutefois compliquées. Maintenant, il y aura sûrement un candidat En Marche!, reste à voir s'il pourra collaborer avec le Parti Socialiste".

Le front républicain uni face à Marine Le Pen

Ce soir là, la salle des "Deux palais" a des allures de véritable melting pot politique. Membres et sympathisants du mouvement En Marche!, mais aussi du Parti Socialiste et des Républicains se sont réunis pour fêter les résultats, comme un seul bloc pour faire front au Front National. Une image qui en dit long sur le chamboulement de la vie politique française survenu lors de cette campagne présidentielle riche en rebondissements.

Les législatives sont bien sûr dans tous les esprits. "Madame Le Pen ne lâchera rien avec la rage dont elle fait preuve, alors il faudra être à l'écoute des Français !", souligne cette autre électrice en vue des élections législatives, qui se tiendront les 11 et 18 juin prochain.

Pour ce compatriote également installé à Rabat, rien n'est encore gagné: "On a évité le pire, mais tout reste à faire. On verra bien comment s'entourera Macron pour construire son gouvernement. Alors seulement on pourra observer les premiers changements, tout en gardant précieusement un certains nombres d'acquis sociaux dont nous disposons en France".

Un score écrasant à Rabat

Pour ce qui est des scores enregistrés dans la capitale du royaume, et à l'instar des résultats français, c'est Emmanuel Macron qui l'emporte haut la main. Dans ce duel face à Marine Le Pen, le fondateur du mouvement En Marche! affiche cependant un faible score par rapport à celui réalisé Jacques Chirac en 2002 face à Jean-Marie Le Pen. La faute sans doute à un taux d'abstention de 26.48%. Un chiffre record depuis l'élection présidentielle de 1969.

Voici dans cette vidéo d'autres témoignages d'électeurs réunis ce soir-là à Rabat:

LIRE AUSSI: