Des partis politiques dont Ennahdha et Nidaa Tounes dénoncent les déclarations "irresponsables" de Riadh Mouakhar

Publication: Mis à jour:
RIADH MOUAKHER
Riadh Mouakher/Facebook
Imprimer

Les deux partis au pouvoir, Nida Tounes et Ennahdha ainsi que le parti Destourien Libre ont critiqué les déclarations sur la Libye et l’Algérie attribuées au ministre des Affaires locales et de l’environnement, Riadh Mouakher, à l’occasion d’une visite qu’il a rendue récemment en Italie.

Lors d’une conférence sur “la Tunisie, espoir de la Méditerranée”, organisée jeudi dernier à Rome, le ministre a indiqué, selon des déclarations rapportées par des moyens d’information et des sites internet, qu’il préférait dire -lorsqu'il était étudiant à New-York- que la Tunisie se situe au sud de l’Italie que de dire qu’elle se situe aux côtés de "l’Algérie communiste" et de la Libye terroriste jugée comme "terroriste".

Nida Tounes a publié une déclaration après cet écart de langage où il souligne que “les relations tuniso-algériennes et tuniso-libyennes sont basées sur la fraternité et le partenariat stratégique et du dénominateur commun de l’identité maghrébine, arabe et islamique”.

” Elles sont enracinées dans l’histoire du militantisme commun pour vaincre le colon, ont été consolidées par le sang des martyrs et ne peuvent en aucun cas être altérées par toute déclaration éphémère”, ajoute le parti.

De son côté, le parti Ennahdha a fustigé avec vigueur dans une autre déclaration “de telles déclarations irresponsables portant atteinte aux relations fraternelles et solides entre la Tunisie et ses deux voisins la Libye et l’Algérie”.

“La profondeur de ces relations est plus importante que de telles déclarations contraires aux réalités de la géographie, de l’histoire et l’avenir commun”, relève le parti.

Pour sa part, le parti destourien libre a exprimé son “regret” pour “ces déclarations maladroites qui ne reflètent en aucun cas la position de l’Etat et du peuple tunisien”.

“Notre parti réaffirme son attachement à l’Union du Maghreb Arabe comme choix stratégique et nous appelons l’autorité à contenir les remous suscités par ces déclarations, à affiner le discours gouvernemental pour éviter de tels écarts”, souligne le parti dans sa déclaration.

Le bureau de l’Union Générale des Travailleurs de Tunisie (UGTT) avait condamné aussi samedi les déclarations du ministre des affaires locales et de l’environnement les qualifiants d'”irresponsables” et “portant atteinte à l’image des deux pays frères”.

Pour rappel, l'ambassadeur de Tunisie à Alger, M. Abdelmadjid El Ferchichi a été convoqué par le ministère des Affaires étrangères algérien ce dimanche 07 mai 2017 afin de lui demander de fournir des clarifications à propos des déclarations du ministre tunisien des Affaires locales, Riadh Mouakher.

LIRE AUSSI: Déclarations du ministre tunisien: l'ambassadeur de Tunisie à Alger convoqué par le MAE

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.