Emmanuel Macron, élu président, interpellé par la petite Syrienne Bana Alabed

Publication: Mis à jour:
Imprimer

INTERNATIONAL - Depuis la Syrie, où elle habitait, la petite fille racontait son quotidien sous les bombardements. Désormais réfugiée en Turquie, Bana Alabed, 7 ans, continue à s'exprimer sur la guerre dans son pays et la situation des enfants de son âge.

Après avoir remercié Donald Trump au mois d'avril pour "son action contre les assassins de mon peuple" grâce aux frappes américaines, elle a profité de l'élection présidentielle française ce dimanche 7 mai pour livrer un message au nouveau président de l'Hexagone.

"Cher président, faites quelque chose pour les enfants du monde. Pensez à leur éducation et à leur vie. Chaque enfant doit pouvoir aller à l'école. Merci", récite en anglais la petite fille dans un message posté sur son compte Twitter.

Devenue la voix de l'enfer d'Alep sur le réseau social où elle est suivie par 369.000 personnes, la petite fille n'hésite pas à interpeller les dirigeants du monde. Au mois de janvier 2017, Bana Alabed avait adressé une lettre ouverte à Trump, dans laquelle elle lui demandait d'intervenir en Syrie. Elle avait aussi rencontré le président turc Recep Erdogan lors de son arrivée en Turquie au cours du même mois.

LIRE AUSSI:
Filed by Anaïs Lefébure