Tunisie: L'inflation grimpe à 5%

Publication: Mis à jour:
INFLATION
Shutterstock / klevo
Imprimer

Comme prévu, les pressions inflationnistes sont de retour en Tunisie. Selon le dernier bulletin de l’INS publié vendredi, l’inflation grimpe pour atteindre 5% au mois d’avril 2017. Un niveau fatidique qui vient s’ajouter à la forte dépréciation du dinar. La dernière décision du Conseil d’Administration de la Banque Centrale de Tunisie portant majoration du taux d’intérêt directeur de la BCT vise essentiellement à contenir l’envolée du niveau d’inflation surtout que la hausse du taux d’inflation impacte négativement l’évolution du taux de change et accélère la dépréciation du dinar, un dinar déjà mis aux abois.

Une hausse généralisée de tous les prix des biens de consommation courante a été observée au cours des quatre premiers mois de l’année. "Cette augmentation est plus remarquable sur les prix des produits alimentaires et boissons (+5.2%) et les prix des articles d’habillement et chaussures de (+8.4%) sous l’effet de la fin de la période des soldes d’hiver", souligne le bulletin de l’INS.

"L’augmentation des prix moyens des produits alimentaires et boissons provient essentiellement de la hausse des prix des légumes de 11.5%, des huiles alimentaires de 13.6%, des poissons de 5.8%, du lait, fromages et œufs de 2.4% et les viandes de 3.6%. Les prix des boissons ont augmenté de 4.6% sous l’effet de la hausse des prix d’eaux minérales, boissons gazeuses et jus de fruits de 6.2%", ajoute la même source. Une hausse qui peut se poursuivre en mois de mai courant surtout avec l’approche du mois de Ramadan reconnu par la frénésie de la consommation et par la hausse des prix.

A ce titre, un accord a été signé vendredi 5 mai entre le ministère de l’industrie et du commerce et la Chambre nationale des grandes surfaces en présence de l’Organisation de la Défense du Consommateur et des représentants des grandes surfaces, portant sur la réduction des prix de 25 produits de consommation courante au cours de la période s’étalant du 20 mai au 4 juin 2017 considérant cette période comme la période de pic de consommation. Reste à savoir si cette convention qui s’appliquera durant deux semaines contribuera à tempérer la surchauffe des prix et à préserver le pouvoir d’achat du consommateur tunisien.

Mis à part l’envolée des prix des produits alimentaires, les prix du groupe logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles ont augmenté de 5.9% en glissement annuel, du fait de l’augmentation des loyers de 6.3%, des tarifs de la SONEDE de 15.0% et de l’électricité et gaz de 2.8%. Idem pour les prix du groupe santé, qui ont enregistré une augmentation de 3.1%, suite à la hausse des prix des médicaments de 2.1% et les prix des services ambulatoires privés de 6.8%.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.