Le siège le plus sûr dans un avion, selon des analyses d'écrasements

Publication: Mis à jour:
INSIDE PLANE
shutterstock
Imprimer

CRASH - Si les accidents aériens sont rares, certains voyageurs curieux se demandent tout de même où est la place la plus sécuritaire dans un avion en cas d’accident. Si la réponse dépend du type d’imprévus qui survient, il y aurait quelques sièges plus sûrs que d'autres.

"Tous les incidents ou écrasements sont uniques", affirme une porte-parole de l’Administration fédérale de l’aviation aux États-Unis (FAA), Alison Duquette. L’impact peut provenir de l’avion qui pique du nez, d’un atterrissage dans l’eau ou d’une collision sur la piste, par exemple. Elle dit donc qu’ "il n’y a pas de siège sûr".

Le Conseil national américain de sécurité des transports (NTSB) ne conserve pas de statistiques relatives aux survivants selon les sièges et n’a pas fait d’études sur les places les plus sécuritaires, a déclaré un porte-parole à nos confrères du HuffPost américain.

Mais deux médias renommés ont pris les choses en main. En 2007, Popular Mechanics a analysé les données du NTSB pour tous les accidents d’avion commercial aux États-Unis depuis 1971 qui comptaient des survivants et des décès et pour lesquels un tableau des sièges détaillé était disponible. Leur conclusion?

Les passagers près de la queue d’un avion avaient environ 40% plus de chances de survivre à un accident que ceux installés à l’avant.

avion

Les sièges à l’arrière de l’avion, derrière la sortie de secours de l’aile, avaient un taux de survie de 69%, tandis que les personnes assises au niveau de l’aile en classe économique avaient 56% de chances de survie. 15% de ceux logés à l’avant avaient quant à eux 49% de chances de s’en sortir, ont révélé les analystes.

Une seconde analyse menée en 2015, pour laquelle les chercheurs du Time ont feuilleté 35 ans de données provenant de la FAA, démontrait les mêmes résultats. Le groupe s’est concentré sur 17 accidents remontant jusqu’en 1985 qui ont fait des morts et des survivants et pour lesquels des tableaux de sièges étaient aussi disponibles. Le magazine a prouvé que le tiers des passagers situés à l’arrière de l’avion avait un taux de mortalité plus faible (soit 32%), que ceux installés dans la partie du milieu (39%) ou de l’avant (38%) de l’avion.

Plus précisément, les sièges de la rangée du milieu à l’arrière de l’appareil étaient considérés comme les plus sûrs avec un taux de mortalité de 28% en cas d’accident.

avion

Les places les moins sécuritaires étaient celles situées dans le milieu de la cabine vis-à-vis l’aile, avec un taux de mortalité atteignant 44%.

Les chercheurs du Time ont cependant noté que les circonstances spécifiques d’un écrasement pouvaient altérer la fiabilité de ces données. Mais dans l’ensemble, l’arrière de l’avion est le meilleur endroit où y poser ses fesses.

Il y a bien sûr plusieurs façons d’accroître nos chances de survie dans un avion, peu importe où vous êtes assis. Portez attention aux consignes des agents de bord avant le départ, connaissez le nombre de rangée que vous devez franchir pour atteindre la sortie de secours la plus proche, et préparez-vous à toutes éventualités en cas de collision.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost américain a été adapté de l'anglais.

LIRE AUSSI:
Filed by Anaïs Lefébure