Accidents de la route : Baisse de 33% des accidents mortels au cours des quatre premiers mois de 2017

Publication: Mis à jour:
CAR ACCIDENT
Getty Images/iStockphoto
Imprimer

Le nombre des victimes des accidents de la route a baissé de 33% au cours des quatre premiers mois de 2017 par rapport à la même période de 2016, a indiqué, samedi, la ministre de la Santé, Samira Merai Friaa.

Se référant aux statistiques de l’observatoire national de la sécurité routière, la ministre a indiqué à la clôture du 13e Congrès Mondial de la Prévention Routière Internationale qui s’est tenue du 3 au 6 mai 2017 à Tunis, que le nombre des décès par accidents de la route a atteint en 2016, 1446 personnes et celui des blessés 11034 personnes.

Et de préciser: ” En Tunisie, les accidents de la route figurent parmi les principales causes de décès chez les personnes dont la tranche d’âge est comprise entre 44 et 50 ans. Elles constituent la première cause de décès chez les jeunes dont l’âge varie entre 15 et 29 ans”.

Pour réduire le nombre de ces accidents, Merai a fait savoir que son département s’emploie, actuellement, à renforcer davantage la médecine d’urgence et de secours, notamment à travers la mise en place d’ici fin 2017 de services médicaux mobiles d’urgence et de réanimation dans plusieurs régions.

Le ministère, a-t-elle dit, a organisé à l’occasion de la 4e semaine de la sécurité routière mondiale des Nations Unies prévue du 8 au 14 mai 2017, une campagne de sensibilisation à l’importance de réduire la vitesse sur les routes.

Organisée à l’initiative de l’Organisation de la Prévention Routière Internationale, le 13e congrès mondial de la prévention routière internationale placé sous le thème “Gouvernance de la Sécurité Routière: Défis et Enjeux”, s’est tenu pour la première fois en Tunisie.

Sur les routes tunisiennes, près de 1500 personnes décèdent chaque année à raison de 5 décès par jour, selon les chiffres fournis par l’Association Tunisienne de la Prévention Routière.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.