Les diplômés de plus en plus touchés par le chômage

Publication: Mis à jour:
NCHOMAGELARGE570
DR
Imprimer

EMPLOI - Les diplômés affrontent toujours autant de difficultés d’accès au marché de l'emploi. Au premier trimestre 2017, ils présentaient un taux de chômage (18,5%) représentant presque 2 fois le niveau national (10,7%).

Paradoxalement, les sans-diplômes s’en sortent mieux. Leur taux de chômage ne dépasse pas 4,3%. D’autant que ce chiffre n’a pas progressé par rapport au premier trimestre de l’année écoulée, contrairement au taux de chômage des diplômés.

Ces dernières statistiques du Haut commissariat au Plan (HCP) montrent encore que le risque de chômage est d'autant plus important que le niveau d'études atteint est élevé.

Sous-emploi en hausse

La situation du chômage des diplomés est d’autant plus problématique que le sous-emploi poursuit sa tendance haussière. En effet, le taux de sous-emploi est passé de 9,7% à 9,8% au niveau national. Ainsi, 1.057 millions d’actifs occupés pâtissent du sous-emploi.

Mais les femmes en sont moins touchées. En effet, le taux de sous-emploi des hommes s'élève à 11,1% alors que celui des femmes est de 5,7%.

Les villes plus touchées par le chômage

Le premier trimestre 2017 a également été marqué par la persistance de la hausse du chômage, exclusivement en milieu urbain. Dans les villes, le taux de chômage est passé de 15% à 15,7% alors qu’il a légèrement baissé en milieu rural, passant notamment de 4,2% à 4,1%. Le chômage reste encore élevé parmi les femmes, passant de 13,8% à 14,7%.

Globalement, le nombre de chômeurs a connu une augmentation de 63.000, portant ainsi l’effectif total des chômeurs à 1.296.000 et le taux de chômage de 10,4% à 10,7% au niveau national

Contribution sectorielle

Entre le premier trimestre de 2016 et la même période de 2017, 109.000 postes d’emplois ont été créés par l’économie marocaine (62.000 en milieu urbain et 47.000 en milieu rural), contre une perte de 13.000 une année auparavant.

Le volume d’emploi dans le secteur des "services" s’est accru, entre le 1er trimestre de 2016 et la même période de 2017, de 45.000 postes au niveau national , en hausse de 1%, dont 19.000 dans la branche des "services personnels et domestiques" et 17.000 dans le "commerce de détail hors magasin".

Le secteur des BTP a également créé 20.000 emplois. De son côté, le secteur de l’"industrie y compris l’artisanat" a connu une création nette de 16.000 postes durant la même. Dans l’"agriculture, forêt et pêche" 28.000 postes d’emploi ont vu le jour.

LIRE AUSSI: