Mohammed VI et François Hollande visitent une expo à l'IMA (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
MOROCCO
France's President Francois Hollande and King Mohammed VI of Morocco visit the Treasure of Islam exhibition at the Arab World Institute in Paris, France, May 6, 2017. REUTERS/Christophe Petit Tesson/Pool | POOL New / Reuters
Imprimer

DIPLOMATIE - Le roi Mohammed VI et François Hollande ont visité samedi l’exposition "Trésors de l’islam en Afrique, de Tombouctou à Zanzibar", qui se tient actuellement à l'Institut du Monde arabe (IMA) à Paris.

Un "nouvel acte d’amitié qui marque la relation d’exception entre le Maroc et la France", a déclaré Jack Lang, président de l’IMA.

"Nous sommes très heureux et très fiers de cette visite qui intervient quelques jours seulement après la rencontre autour d’un déjeuner entre les deux chefs d’État à l’Élysée", a souligné le responsable, "émerveillé par la connaissance intime par le souverain de tous les arts".

Un "homme de culture"

"C’est un chef d’État éclairé, extraordinairement cultivé et profondément érudit qui encourage les artistes, les créateurs et les manifestations musicales". Mohammed VI est "un homme de culture", a ajouté le président de l’IMA, citant les principaux projets culturels initiés par le souverain dont les grands théâtres de Rabat et de Casablanca.

Jack Lang a en outre estimé que l’exposition est dédiée à "un sujet qui constitue l’un des points forts de l’engagement international du Maroc, en l’occurrence l’Afrique".

L’exposition, qui se poursuit jusqu'au 30 juillet 2017, "Trésors de l’islam en Afrique, de Tombouctou à Zanzibar" propose un parcours en trois étapes: la diffusion de l’islam, les pratiques de la religion, "les arts de l’islam". Cette exposition inédite est consacrée aux liens étroits, passés comme présents, tissés entre le monde arabo-musulman et l'Afrique subsaharienne. Du Maroc au Sénégal, en passant par l’Éthiopie, le Kenya, le Mali et bien d'autres pays du continent, elle retrace plusieurs siècles d'histoire à travers l'art et l'architecture.

La visite de l’exposition s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités du monde de l’art, de la culture et de la politique. Le président français a profité de cette visite pour réagir à l'affaire du piratage massif de documents internes de l'équipe d'Emmanuel Macron. Hollande a assuré que ce piratage ne resterait pas "sans réponse".

"On savait qu'il y aurait ces risques-là durant la campagne présidentielle puisque ça s'était produit ailleurs. Rien ne sera laissé sans réponse", a-t-il déclaré à l'AFP.

La France désignera demain soir le (ou la) président(e) qui succédera à François Hollande.

  • La visite du roi et du président français à l'IMA
    IMA
  • IMA
  • IMA
  • IMA
  • IMA
  • IMA
LIRE AUSSI: