Voici à quoi ressemblait l'un des derniers dinosaures d'Afrique, retrouvé au Maroc (IMAGES)

Publication: Mis à jour:
DINOSAURE
A man views an animatronic life-size dinosaur ahead of an interactive exhibition, Jurassic Kingdom, at Osterley Park in west London, Britain, March 31, 2017. REUTERS/Toby Melville | Toby Melville / Reuters
Imprimer

DÉCOUVERTE - Les restes d'un des derniers dinosaures africains, datant d'il y a 66 millions d'années, ont été retrouvés dans une mine de phosphates exploitée par l'OCP au sud de Khouribga.

Découvert il y a environ un an et demi par des personnes qui creusaient dans la mine de Sidi Chennane, dans le bassin d'Oulad Abdoun, un fragment de mâchoire a permis à une équipe de scientifiques de l'université de Bath au Royaume-Uni d'en savoir plus sur les espèces de dinosaures qui vivaient à cette époque en Afrique.

Deux dents appartenant probablement à la même espèce ont également été trouvées à Sidi Daoui, situé à environ 20 kilomètres du lieu de découverte de la mâchoire, mais dans le même bassin.

machoire dinosaure

"C'est une découverte assez passionnante. Le fossile date de 66 à 67 millions d'années, juste avant que les dinosaures ne soient effacés de la Terre par la chute de l'astéroïde", explique au HuffPost Maroc Nick Longrich, l'un des auteurs de l'étude. "Nous avons très peu de fossiles de dinosaures de cette période en Afrique, il est donc très intéressant de voir ce que les dinosaures faisaient à cette époque".

Le dinosaure, baptisé "Chenanisaurus barbaricus", est le contemporain africain du fameux Tyrannosaurus rex, qui vivait quant à lui en Amérique du nord. "C'est un carnivore à deux pattes, similaire au T. rex, mais avec un museau plus petit et des bras plus courts", explique le paléontologue qui a travaillé avec une équipe de chercheurs marocains, français et espagnols sur cette découverte.

chenanisaurus barbaricus

"L'animal est inhabituel à la fois par sa grande taille et sa mâchoire courte et robuste", écrivent les auteurs de l'étude publiée au mois de mars.

Ce dinosaure, qui fait partie de la famille des abélisauridés, aurait vécu pendant à la fin de la période géologique du Crétacé qui s’étend de -145 millions d'années à -66 millions d'années, juste avant l'extinction massive des dinosaures.

taille dinosaure

S'il ressemble aux Carnotaurines sud-américains, des dinosaures ayant une mâchoire inférieure profonde et biseautée, l'analyse faite par les chercheurs suggère que ce dinosaure découvert au Maroc ferait partie d'une lignée d'abelisauridés différente de ceux qui vivaient à la même période en Amérique du Sud, en Inde, à Madagascar et en Europe.

"Cela est cohérent avec l'hypothèse selon laquelle la fragmentation du Gondwana (le supercontinent qui s'est morcelé il y a environ 160 millions d'années, séparant l'Afrique de l'Inde, ndlr), a conduit à l'évolution des dinosaures de cette région", expliquent-ils.

LIRE AUSSI: