Les ambitions de Peugeot au Maroc (ENTRETIEN)

Publication: Mis à jour:
PSA FACTORY
DR
Imprimer

AUTOMOBILE - Peugeot a lancé le 4 mai la commercialisation de son tout dernier modèle 3008 au Maroc. Sacré "Voiture de l'année 2017" au Salon de Genève, ce SUV dernière génération, proposé uniquement en diesel (2.0 litres HDI de 150 ch, deux boîtes de vitesse manuelle et automatique) représente une nouvelle offensive du constructeur français dans ce segment où il était jusqu'alors absent. Avec ce véhicule, mais aussi le SUV 5008 qui sera lancé fin 2017, la 108 reliftée, la nouvelle 301 routière et la Peugeot Traveller, Peugeot veut "rattraper le retard" qu'il a sur ses concurrents au Maroc.

"Notre objectif, aujourd'hui, est de retrouver le podium courant 2018", déclare Amine Souhail, directeur délégué de la Société de promotion industrielle automobile au Maroc (Sopriam), importateur exclusif des marques Peugeot et Citroën au Maroc, lors d'un point de presse jeudi, à Casablanca. Le Huffpost Maroc a interrogé le responsable sur le projet d'usine de PSA à Kénitra et les perspectives de la marque automobile.

HuffPost Maroc: Le lancement de la nouvelle 3008 marque-t-il une nouvelle étape pour Peugeot Maroc?

Amine Souhail: Tout à fait, c'est une nouvelle étape pour Peugeot Maroc car, jusqu'à ce jour, nous étions absents du secteur C SUV, qui est très important pour nous. Nous sommes en train de parler d'à peu près 16% du marché. Et si vous n'avez pas d'offre dans ce segment-là, vous êtes un peu handicapé par rapport à vos concurrents.

Aujourd'hui, non seulement nous arrivons avec une offre, mais une offre qui est extrêmement originale, qualitative et sur laquelle nous portons beaucoup d'ambitions. C'est une vraie success story dans le monde entier et elle le sera donc aussi au Maroc.

Vous avez fini l'année à la quatrième place du marché. Quel est votre objectif à présent?

Aujourd'hui, nous sommes quatrièmes. Notre ambition pour 2017 est de consolider cette position que nous avons récupérée après trois ans d'efforts. Nous avons eu certes quelques temps difficiles, mais la situation devrait s'améliorer, notamment avec le lancement du nouveau 3008 et un certain nombre d'autres nouveautés. Nous avons introduit la 108 sur le segment des micro-citadines dans lequel nous n'avions pas d'offre. Nous avons aussi relifté la 301 qui arrive dans un segment très important, celui du B Sedan. Nous allons aussi investir de façon plus ambitieuse le VUL (véhicules utilitaires légers) avec de nouveaux produits. Tout cela devrait normalement nous permettre, dans les années à venir, de rejoindre le podium.

Où en est le projet d'usine Peugeot à Kénitra ?

Aujourd'hui, une grande partie des appels d'offre a été lancée. Certains ont déjà été clôturés. Nous devrions commencer les travaux très prochainement. Nous sommes, en tout cas, dans le planning prévu initialement, pour une inauguration entre 2019 et 2020. Nous dévoilerons certainement plus de détails dans les prochaines semaines.

Est-ce que l'implantation de cette usine Peugeot au Maroc va permettre de produire des véhicules moins chers pour la région?

C'est un peu prématuré de parler de cela. Mais il est évident que, quelque part, nous allons gagner en termes de productivité et de coûts de nos produits, sur la logistique notamment. Cela devrait normalement nous permettre de répercuter ces gains et permettre d'autre part à nos clients de pouvoir bénéficier de ces économies d'échelle qui vont être créées par l'usine.

LIRE AUSSI: