Législatives 2017: faible participation et redistribution des cartes politiques

Publication: Mis à jour:
ALGERIA ELECTION
An Algerian man casts his vote at a polling station in Algiers on May 4, 2017 during parliamentary elections. Algerians voted for a new parliament amid soaring unemployment and a deep financial crisis caused by a collapse in oil revenues. / AFP PHOTO / RYAD KRAMDI (Photo credit should read RYAD KRAMDI/AFP/Getty Images) | RYAD KRAMDI via Getty Images
Imprimer

Les Législatives du 4 mai se sont soldées par une faible participation où les votes blancs auraient eu la part du lion du moins dans la capitale. Le taux de participation, ne franchira de toute apprenante pas la barre des 43%. Le dernier taux annoncé par le ministère de l'Intérieur à 17 indiquait que le taux de participation ne pouvait aller, en aucun cas, au-delà des 45% en dépit de la prolongation de l'heure du vote jusuq'à 20 dans 43 wilayas.

La scène politique selon les premières estimations et les comptes rendus des correspondants de presse donne une victoire confortable au Front de Libération nationale avec 167 sièges suivi du Rassemblement National Démocratique avec 97 sièges. l'Allinace des islamistes n'a obtenu que 39 siège alors que les indépendants ont réussi à arracher 26 sièges.

Le front des forces socialistes (FFS) a quant à lui 16 sièges. Les grands perdants de cette élections semblent être le parti des travailleurs (PT) et le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD).

Avec ses 10 sièges le PT aura marqué son plus mauvais résultats depuis deux legilsatures. Il ne pourra aini plus préetndre à un groupe parlementaire dans la future assemblée dont la majorité absolue revient aux deux "grands partis".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.