Legislatives 2017: sur la toile, les internautes publient des vidéos de fraude

Publication: Mis à jour:
ALGERIA
Scrutineers count votes at the end of the Algerian parliamentary elections late on May 4, 2017, in the capital Algiers. / AFP PHOTO / RYAD KRAMDI (Photo credit should read RYAD KRAMDI/AFP/Getty Images) | RYAD KRAMDI via Getty Images
Imprimer

La Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE) a recensé 34 cas de "dépassements" enregistrés lors du scrutin législatif. Selon son président Abdelouahab Derbal, ces cas ont été soumis aux procureurs généraux pour enquête. Si M. Derbal ne donne pas plus de précisions, les internautes donnent un aperçu de ces pratiques.

Ces cas émanant notamment de partis en lice pour les Législatives de 2017 représentent des "entorses à la réglementation" en vigueur et dont seuls les procureurs généraux au niveau des wilaya sont habilités à statuer, a précisé M.Derbal, dans une déclaration à la presse.

Si M. Derbal ne donne pas plus de précisions sur ces dépassements, des vidéos massivement relayées sur les réseaux sociaux montrent des opérations de "fraudes massives" dans des bureaux de votes à travers plusieurs wilayas. Les internautes diffusent et se partagent des séquences montrant des bourrages des urnes, des falsifications des procès-verbaux après le dépouillement, voire même la manipulation des listes électorales.

A Aïn M'lila, dans la wilaya de Oum-El-Bouaghi, une coupure d'électricité est "survenue" dans un bureau de vote, lors du dépouillement. Les internautes soulignent plutôt que c'est des fraudeurs qui ont procédé à l'extinction des feux pour "vaquer à leurs occupations" sans se faire reconnaître.

A Ouargla, les fraudeurs n'ont pas pris la peine de couper l'électricité. Une video postée jeudi soir sur Facebook montre un personnel d'un bureau de vote entrain de bourrer les urnes, pendant que ses deux collègues mettent de fausses signatures et empreintes.

A Tébessa, des fraudeurs ont souhaité se la jouer plus subtilement. Ils ont préféré changer les urnes durant la journée avant d'être empêchés par d'autres personnes, selon les internautes.

A Oran, une autre vidéo postée montre un personnel d'un bureau de vote entrain de manipuler la liste électorale. Selon les internautes, le nombre de voix est ainsi supérieur ... au nombre d'électeurs inscrits ...

La Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE) a été destinataire, jeudi depuis le début jusqu'à la fin de l'opération de vote, de 358 saisines au niveau national, dont la majorité est liée à l'aspect organisationnel, selon le président de la HIISE.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.