Des universités thématiques françaises forment les étudiants marocains

Publication: Mis à jour:
DISTANCE LEARNING
shutterstock
Imprimer

NUMÉRISATION - Près de 34.000 modules de formation à distance seront dispensés aux étudiants et stagiaires marocains et africains en général, par la voie des huit universités numériques thématiques (UNT) françaises. L'initiative est le fruit d'un partenariat avec l'opérateur de formation et de conseil Demos Maroc.

Ce partenariat "vise à mettre à la disposition des utilisateurs marocains l'accès à des contenus qui couvrent tous les domaines de formation à distance", a déclaré à la MAP, jeudi à Rabat, le directeur général de Démos Maroc, Naji Aboud.

Selon ce responsable, en tant que structure qui offre du conseil et de la formation aux entreprises et aux administrations marocaines, Demos Maroc a capitalisé toutes ses ressources pour développer 34.000 modules de formation en partenariat avec les UNT, qui souhaitent mettre librement ces formations à la disposition des stagiaires et étudiants africains.

Un "complément aux cours dispensés"

En 2004, le ministère de l'Enseignement supérieur français avait donné une "grande impulsion à la création des huit UNT françaises avec comme objectif de couvrir tous les domaines de formation", a rappelé la présidente de la Fondation UNT, Anne Boyer.

Les modules offerts seront utilisés dans le cadre de la formation à vie, soit en tant que formation à distance ou comme complément aux cours dispensés par les enseignants, a-t-elle souligné.

Les UNT gèrent un ensemble de ressources éducatives, notamment des productions des universités et grandes écoles françaises validées scientifiquement. Ces ressources peuvent être utilisées librement à des fins non-commerciales par les établissements de formation en France et dans le monde.

Le partenariat UNT-Demos vise à déployer des serveurs miroirs au Maroc pour améliorer les performances d'accès à ces ressources éducatives libres, mais aussi pour accompagner les établissements publics marocains et africains dans leur transformation numérique. Le partenariat vise, par ailleurs, à cofinancer la réalisation de ressources et de formations s'appuyant sur ces supports, dans une démarche de co-construction avec les établissements publics marocains et africains.

L'objectif porte aussi sur le partage avec ces établissements de la contribution aux démarches de normalisation et de standardisation dans le domaine du Digital Learning, et plus largement, de l'Open Education, de l'Open Data et de l'Open Gov.

LIRE AUSSI: