Privé de visa, le journal Le Monde fait un live des Législatives

Publication: Mis à jour:
LE MONDE
PARIS, FRANCE - APRIL 24: A man looks at the front page of the French newspaper 'Le Monde' a day after the first round of the French Presidential election on April 24, 2017 in Paris, France. Macron topped April 23's first round with 23.7 percent and National Front (FN) leader Le Pen with 21.9 percent, according to near-final results from the interior ministry. (Photo by Chesnot/Getty Images) | Chesnot via Getty Images
Imprimer

Charlotte Bozonnet, la journaliste du quotidien français Le Monde spécialisée dans les pays du Maghreb n'a pas obtenu de visa pour couvrir les élections législatives en Algérie, rapporte aujourd'hui le Journal en soulignant qu'il s'agit d'un "refus inédit pour une telle échéance électorale".

Le journal français le Monde dit regretter "vivement" que son envoyée spéciale n'a pas reçu de visa pour couvrir les élections législatives qui se déroule aujourd'hui en Algérie. "Aucune explication n’a été fournie à ce refus inédit pour une telle échéance électorale" souligne le journal en rappelant que depuis plusieurs mois les demandes de visa du journal sont "restées lettre morte, à l’exception de la courte visite du premier ministre Bernard Cazeneuve à Alger.

Le journal publi, cependant, un "live" sur les élections en Algérie et regrette "qu’un pays si proche de la France et si important soit aussi difficile d’accès pour les médias internationaux."

Pour rappel, les autorités algériennes ont vivement réagi à la publication dans une image en une de la photo du président Bouteflika dans son édition du 5 avril 2016 qui traitait de "l’argent caché des chefs d’Etat, dans le sillage des informations révélées par le scandale mondial appelé les “Panama Papers".

En avril 2016, le journal n'a pu accompagné le Premier ministre, Manuel Valls à Alger. Abdelmalek Sellal a justifié le refus de lui accorder un visa car, avait-il dit, "ce journal (respecté et respectable s’est permis de porter atteinte à l’honneur et au prestige de l’une des plus importantes institutions du pays, gratuitement, puisque l’information était fausse et non fondée".

Une plainte pour diffamation a été déposée au tribunal correctionnel de Paris contre le Journal Le Monde pour diffamation contre le quotidien français. L'audience est prévue pour le 20 juin 2017.

LIRE AUSSI: Le procès en diffamation du président Bouteflika contre le journal Le Monde fixé à juin 2017

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.