L'ambitieux projet sauvant les joyaux du "Malouf"des célèbres chanteurs tunisiens (VIDÉO)

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Dans les faubourgs de la rue El Pacha, plus précisément à la maison de la Rachidia, appelée aussi Dar Lasram II, connue pour avoir été le théâtre de tournage de plusieurs séries tunisiennes notamment "Khotab Al Beb", et en plein réaménagement se cache une partie importante du patrimoine musical tunisien, composée d'archive musicale, de manuscrits de valeur, des fiches de présences de célèbres chanteurs comme Saliha ou Khmais Tarnane et des instruments musicaux âgés de décennies, dévoile au HuffPost Tunisie Imen Yazidi, de l'association Aswar al Médina.

f

Des joyaux qui étaient en péril à cause des conditions d'archivage inadaptées d'où le projet de sa numérisation. Un projet porté par un collectif d'associations et d'organismes en l'occurrence; La Rachidia, Aswar Al Médina, Dar Ben Gacem, Dar el Harka, Enauvateur avec le soutien de l'institut national du patrimoine, Ennejma Ezzahra, la bibliothèque nationale, El warcha, Nokra et Carthagina.

Le projet a été entamé par un appel au don à travers une opération de crowdfunding pour chercher des donateurs. Le but étant de restaurer, dans un premier temps, les archives en mettant en place une nouvelle bibliothèque sécurisée.

LIRE AUSSI: Tunisie: Un collectif d'associations se mobilise pour sauver la Rachidia

Une opération réussie qui a permis de brasser le fonds nécessaire, se félicite Imen.

h

Le travail colossal de numérisation a nécessité la mobilisation de plusieurs bénévoles pour le réaménage de l'espace, le bricolage, des jeunes gens, amoureux de la médina. Imen Wannen et Myriem Christo ont contribué au travail de numérisation, tient à signaler Imen Yazidi

Et l'ambition du collectif est grande en aspirant à rendre cet endroit un musée dédié au Malouf, mais un musée vivant avec une salle de lecture et de co-working space, de répétition, etc, ouvert aux musiciens, a ajouté la représente de Aswar al Médina.

Un espace ressuscité qui sera ouvert au public à une date qui coïncidera avec le mois du Ramadan.

h

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Wildtunis et la médina (Instagram)
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web