Quel modèle de formation pour "l'e-journalist"?

Publication: Mis à jour:
JOURNALIST
ISTANBUL, TURKEY - MAY 03: A man holds a press card up during a protest held by journalists and members of the Turkish Journalists Union to mark World Press Freedom Day on May 3, 2017 in Istanbul, Turkey. In a statement released by the United Nations, UN Secretary-General Antonio Guterres said 'Journalists go to the most dangerous places. Media workers suffer character assassination, sexual assault, injuries and even death and we need leaders to defend a free media.' In Turkey, since the failed | Chris McGrath via Getty Images
Imprimer

En Algérie, les éditeurs de presse en ligne se sont tournés vers le tout numérique pour chercher de "l’e-audience" générée par l’accroissement du taux de connectivité de la société.

Depuis quelques mois, beaucoup d’éditeurs multiplient la publication des annonces de recrutement de journalistes sur leurs supports électroniques. Le journaliste numérique privilégie toujours la forme de l’article sur son fond.

Autrement dit, les écoles de journalisme doivent apprendre aux membres de cette nouvelle catégorie de journaliste à maîtriser en premier lieu les outils techniques du multimédia, sans remettre en cause les principes de la pédagogie traditionnelle de la formation des journalistes qui s’appuient essentiellement sur la manière de rédiger des articles.

Aujourd’hui, dans plusieurs pays, comme les Etats Unis, de nombreuses écoles de journalisme offrent aux étudiants de nouvelles compétences techniques, aux dépens, des enseignements traditionnels.

Savoir incorporer du son ou de la vidéo sur la toile devient ainsi l’une des préoccupations majeures du journaliste numérique. Il devient ainsi impératif de définir le concept de cette profession dont le principe est basé sur la fourniture d’un service de communication, destiné aux utilisateurs en ligne d’un réseau de télécommunications, via un support électronique édité à titre professionnel par une personne physique ou morale qui souhaite obtenir une importante visibilité sur le Net.

Pour rappel, les avancées notables relevées dans le domaine du numérique ont facilité l’exercice quotidien du métier de journaliste de la presse écrite. En revanche, elles ont propulsé cette presse dans une crise internationale inédite.

Chaque jour, elle enregistre une baisse de ses revenus publicitaires et surtout du nombre de ses lecteurs sur support papier. Le passage des supports journalistiques vers le tout numérique a provoqué une vraie mutation dans le secteur des médias. Le lecteur est devenu placé au plus près de l’actualité.

C’est pourquoi, les éditeurs de la presse numérique donnent plus d’importance à la quantité de données générées sur la toile qu’à la qualité du contenu des articles écrits. Ils veulent attirer des annonceurs qui trouveront plus facilement leurs clients grâce au traitement des données journalistiques consultées par le lectorat numérique. Ils cherchent donc à transformer la réussite technique en réussite commerciale.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.